Comment lutter contre les gaspillages du quotidien ?


Aujourd’hui je reçois une nouvelle fois sur ce blog Benoît, l’auteur du blog Je maîtrise mon argent et passionné de finances personnelles, d’économies en tout genre et de développement durable. Bref, tout comme moi 😉 J’ai demandé à Benoît de nous parler du gaspillage et comme tu vas le constater, il va te permettre de vraiment arrêter de gaspiller plein de choses (ton temps, ton argent, tes aliments…) Benoît, c’est à toi !

Sans t’en rendre compte, chaque jour, tu jettes de l’argent par les fenêtres. Et comme tu ne le sais pas, ça ne te dérange pas. Mais si tu avais conscience de tout ça, de tant de gaspillages du quotidien, tu agirais différemment. Tu pourrais faire des économies sans te priver sur d’autres choses.

Comment ? Simplement, en faisant disparaître un poison. Poison pour tes économies, mais aussi pour la planète. Un parasite qui ronge ton argent et qui pourrait disparaître afin de laisser de la place dans ton budget pour économiser.

Tu as deviné de quoi je veux parler ? Des GASPILLAGES.

Dans cet article, tu vas comprendre ce qu’est réellement un gaspillage, ce que ça te coûte et à quoi il te sert : À RIEN. Ok, je t’ai donné la réponse, mais de toute façon, je sais que tu t’en doutais déjà.

Cependant, prends quand même le temps de lire cet article en entier. Tu vas apprendre plein de choses à ce sujet. Mais surtout, ce qui t’intéresse le plus, c’est de savoir comment t’en débarrasser. Alors nous allons voir ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour ne plus dépenser, chaque jour, de l’argent inutilement.

Qu’est-ce qu’un gaspillage ?

Pour commencer, je vais tenter de te faire comprendre ce qu’est un gaspillage au quotidien. C’est un mot si banal qu’on l’aborde et qu’on en parle sans gêne, ni aucun souci. Mais c’est un mot si lourd de conséquences dans tes économies, qu’on ne peut pas le laisser envahir notre quotidien.

Intérêts du gaspillage

Tout d’abord, la première chose qu’il faut savoir, comme je l’ai déjà dit plus haut : un gaspillage est INUTILE. C’est quelque chose qui ne sert à rien.

Mais le problème, c’est que ce n’est pas gratuit. Il a un coût, et c’est là que le bât blesse.

Dépenser de l’argent pour de l’inutile. Dépenser de l’argent pour ne rien avoir en échange. Ça paraît tellement stupide et si absurde, qu’on a du mal à y croire.

Et pourtant, c’est un fait. Tous les jours, nous dépensons de l’argent inutilement, nous gaspillons.

Certains gaspillages, eux, ne nous coûtent rien en argent, ils nous font juste perdre du temps. D’autres peuvent nous puiser notre énergie. Mais en tout état de cause, nous n’en n’avons pas besoin pour vivre.

Pourquoi gaspille-t-on si facilement ?

Ce qu’il faut savoir pour décomplexer, c’est que généralement, nous ne jetons pas notre argent par les fenêtres juste pour le plaisir. C’est simplement que nous ne nous rendons pas compte de ce que l’on fait. On agit, on fait des choses, en ignorant les conséquences sur nos finances.

Faire la chasse aux gaspillages du quotidien

Une fois n’est pas coutume, je vais te parler de mon expérience professionnelle. Ce n’est pas juste par plaisir de flatter mon ego ou autre vantardise, mais pour en faire un parallèle en termes de gaspillages.

En effet, j’évolue dans le monde industriel depuis que je suis dans la vie active, il y a de cela 30 ans. Dans ce milieu, par soucis de rentabilité, de performance économique et de maximisation des bénéfices, les gaspillages sont traqués en permanence, et ce, dans un seul but : les éliminer.

C’est fort de cette expérience, que j’ai décidé de transposer ces outils à notre vie personnelle pour chasser les gaspillages du quotidien.

On peut trouver différents types de gaspillages. Le fait de les classer par catégorie va te permettre de faire une liste exhaustive de tous ceux que tu trouves chez toi. Ceci dans le but de les identifier pour pouvoir les chasser de ta vie.

Les différents types de gaspillages du quotidien

Les mouvements inutiles

Ils entraînent beaucoup de pertes de temps, par des déplacements inutiles. Ils sont souvent la conséquence d’un mauvais agencement.

Dans la cuisine par exemple, si tu n’as rien sous la main, tu vas perdre énormément de temps quand tu prépareras un repas. De même, si dans tes placards et autres endroits de rangement, les différentes choses ne sont pas judicieusement rangées, il faudra parfois que tu retournes tout pour trouver ce que tu cherches.

Certes, à la maison, le temps perdu n’a pas d’impact direct sur tes économies. On ne peut pas vraiment dire que le temps, c’est de l’argent. Sauf si tu mets à profit tout ce temps récupéré, pour faire une activité rémunérée, comme le propose si bien Nicolas à travers son blog.

Les temps d’attente

Comme pour les mouvements inutiles, il n’y a pas d’argent gaspillé, et donc, pas d’économies directes à réaliser. Mais supprimer ou réduire toutes ces attentes peut te faire gagner un temps précieux, que tu pourras utiliser intelligemment.

Ça peut être l’attente aux caisses dans les magasins ou chez le médecin. Les embouteillages sur la route te font aussi perdre beaucoup de temps. Les heures passées dans les transports en commun peuvent aussi être valorisées.

Dans ton quotidien, tu trouveras d’autres exemples de temps perdu à attendre. Tu ne pourras pas tout supprimer, mais par contre, tu pourras transformer ce temps d’attente en temps utile.

temps d'attente gaspillage

Ne perds plus ton temps à regarder la montre. Valorise tes temps d’attente !

La surproduction

C’est faire en trop grande quantité. Produire en excès, ça arrive principalement en cuisine. Certes, il y a toujours la possibilité de conserver les restes pour les réutiliser plus tard, mais c’est quand même une contrainte supplémentaire que nous nous infligeons. Bien souvent, ils finissent à la poubelle.

Le gaspillage alimentaire est un véritable fléau au niveau mondial.

Il y a aussi le domaine du bricolage qui peut être impacté par ce type de gaspillage. On le trouve lorsqu’il y a des préparations, comme de la colle à papier peint, de l’enduit, du béton ou autre.

Surfaire

C’est faire trop bien, consciemment ou non.

Laver du linge très peu sale à 90°C est complètement inutile et coûte cher en énergie, ainsi que pour l’usure du linge.

Vouloir laver sa voiture parce qu’on est samedi, alors que son état de propreté ne le nécessite pas, est aussi un exemple de chose surfaite.

Acheter systématiquement le dernier iPhone qui vient de sortir est purement ce type de gaspillage. Ok, tu as le dernier cri de la technologie, tu possèdes le smartphone dont tous les médias parlent depuis un mois. Mais au final, celui que tu avais ne te rendait-il pas tous les services dont tu avais besoin ? Si ta réponse est OUI, c’est bien la preuve que c’est un achat inutile. Si ta réponse est NON, réfléchis bien à tes besoins, et à ton achat. Car ça veut dire que ce smartphone que tu vas payer 1200€ ne répondra plus à tes besoins dans un an. Et là, ça veut dire que tu n’es plus dans l’achat rationnel, mais dans le coup de cœur. Ce n’est plus réfléchi, et donc, il y a de très fortes probabilités que ce soit une dépense inutile.

Les déplacements

Il existe de très nombreux moyens pour se déplacer. En fonction de la distance, certains sont économiques, d’autres le sont moins, et certains, de vrais gouffres.

Utiliser sa voiture pour aller chercher son pain à 500 mètres, c’est vraiment du gaspillage.

Ce n’est pas le seul en la matière, il en existe des tas. Ça va de l’intérêt d’utiliser sa voiture, à l’intérêt d’avoir une voiture.

Pourquoi voyager seul, quand on peut faire du covoiturage ?

Pourquoi utiliser sa voiture quand on peut utiliser le transport en commun, qui est beaucoup plus économique ?

transports en commun économie

Pour tes déplacements, choisis autant que possible le train, le métro, le bus, le covoiturage…

Achats

Les dépenses inutiles

Ce que j’appelle dépenses inutiles, c’est acheter du vent. Payer pour quelque chose dont on sait pertinemment qu’il n’a aucun usage et finira à la poubelle.

C’est le cas des suremballages, ces tonnes de cartons ou de plastiques qui servent juste à enjoliver le produit. Tout ça n’est pas gratuit, tu le payes dans le prix de ton achat.

Les achats superflus

Contrairement aux achats inutiles, les achats superflus ont un rôle, une utilité, une raison d’être. Malgré cela, à toi, ils ne te serviront jamais à rien, ou alors à la place d’un autre que tu possèdes déjà. Ce sont souvent des achats compulsifs qui ne sont pas sur ta liste de courses. Tu es passé dans un rayon et tu as flashé sur un produit, ou tu t’es dit que ça pourrait servir. Ces achats finissent par coûter très cher.

Les achats aveugles

C’est un bien utile, tu l’as écrit sur ta liste de courses. Le problème, c’est que tu as pris le premier qui te tombait sous la main. Tu n’as pas fait la démarche de chercher si tu pouvais trouver moins cher, ni de comparer avec un autre.

Peut-être que par chance, tu es tombé sur le meilleur rapport qualité-prix. Peut-être que tu as trouvé le prix le plus bas, par hasard. Mais si tu ne compares pas, les prochaines fois, tu risques de dépenser de l’argent inutilement.

Les stocks

Non, nous ne sommes pas comme une entreprise qui paye des impôts sur ses stocks. Néanmoins, ces derniers peuvent te coûter cher.

Nous avons tout d’abord les dates de péremption, notamment pour l’alimentaire. En effet, avoir trop de stocks ne permet pas toujours de faire un roulement avec les différents produits. Et on se retrouve parfois avec des produits périmés. La cause est souvent l’absence de liste de courses. On ne sait pas ce qu’on a à la maison, et une petite idée de ce que l’on veut faire à manger. Alors, on achète des produits que l’on a déjà, ou que l’on pense utiles. On ne pense pas à les ranger judicieusement. Et un jour, on trouve un pot de crème périmé depuis 3 mois.

Aussi, les stocks prennent de la place à la maison. Ça ne paraît pas, mais accumuler les packs de lait, les bouteilles d’huile, les paquets de farines, les boîtes de conserves, les pâtes, etc., ça demande un certain espace. Et plus on stocke, plus cet espace doit être important. Il faut donc plus de placards ou d’étagères, avoir un meuble en plus…

Les véritables coûts et impacts des gaspillages

Les différents gaspillages du quotidien, qui ont un coût direct sur ton porte-monnaie, ont également un impact sur l’environnement. Ainsi, à chaque étape du cycle de vie d’un produit, correspond un potentiel gaspillage.

Production

En effet, qu’il soit alimentaire ou non, il faut produire le bien. Ce sont des ressources naturelles, qui sont extraites pour rien. Ces ressources peuvent être issues de l’agroalimentaire (blé, lait, fruits, viande, poisson…), ou bien des matières premières (fer, bois, sable, eau…)

Achat

C’est la phase où tu décides (consciemment ou non) d’acheter un produit ou un bien. L’achat engage uniquement ton porte-monnaie. C’est ce que te coûte ton gaspillage sur tes finances. Et donc, ce que tu pourrais économiser, au lieu de jeter ton argent par les fenêtres.

Après l’achat

Si tu as beaucoup de chance, tu revendras ton achat au prix auquel tu l’as acheté. Et dans ce cas, à part ton temps, tu n’auras rien perdu. Ça pourra être le cas d’un produit dans un état neuf (livre, CD, jeu, parfum, outils, etc.) Souvent, tu ne parviendras pas à le vendre au prix auquel tu l’as payé. Et dans le pire des cas, c’est un bien qui n’intéresse personne ou qui sera périmé. Tu ne trouveras donc aucun acheteur et il finira à la poubelle. Cela deviendra un déchet qui suivra son cycle de traitement. Ça pourra aussi être un bien immatériel déjà consommé, comme l’eau ou les énergies (électricité, carburant, gaz…)

Comment peut-on éviter les gaspillages ?

La première chose à faire pour ne plus dépenser ton argent inutilement, c’est d’identifier toutes tes sources de gaspillages. Pour chaque catégorie, tu te fais une liste complète des gaspillages que tu fais dans ta vie.

Quand tu auras fait le tour de tout ce qui te fait jeter l’argent par les fenêtres, il faudra que tu t’attaques aux solutions. Rassure-toi, ce ne sont jamais des choses compliquées à mettre en œuvre. Ça ne te demandera pas de gros moyens pour éradiquer ces gaspillages.

Ça peut avoir l’air un peu bizarre d’entendre dire que tu peux faire des économies si facilement. En fait, comme un gaspillage est quelque chose d’inutile, qui ne te sert à rien et qui ne t’apporte rien, si tu l’enlèves de ta vie, tu ne te priveras de rien du tout. Alors, ça en sera d’autant plus facile.

Il y a plusieurs moyens différents pour supprimer les gaspillages de ton quotidien, mais le principe est toujours le même. Pour être durable, il ne faut aucune contrainte. Toutes les mesures que tu prendras seront à terme, des réflexes de tous les jours. La seule contrainte est que le cerveau intègre ces nouvelles habitudes, ces nouveaux gestes.

gaspillages d'eau économies

Économise avec des gestes simples comme fermer un robinet d’eau.

Adopter des éco-gestes

Ce sont des petits gestes que l’on fait tous les jours sans s’en rendre compte. Ils font partie de notre fonctionnement interne et sont peu ou pas contraignants.

En voici quelques exemples, mais il y en existe une infinité. Je suis sûr que tu vas en trouver d’autres :

  • Eteindre la lumière quand on sort d’une pièce.
  • Arrêter l’eau le temps de se brosser les dents.
  • Pas besoin de tartiner la brosse à dent de dentifrice, une noisette suffit (voir cet article).
  • Fermer les volets la nuit en hiver (pour empêcher le froid de rentrer).
  • Privilégier la douche au bain.
  • Ne pas laisser en veille, la télévision, lecteur DVD, bleu ray ou autres équipements de haute technologie. Les arrêter complètement quand vous ne vous en servez pas.
  • Ne pas surchauffer les pièces.
  • Aérer quotidiennement les pièces, pour assainir l’atmosphère (il est plus facile de chauffer de l’air sain).
  • Pour une très courte distance, privilégier la marche à l’automobile.
  • En voiture, pratiquer l’éco-conduite.
  • Quand tu veux faire le plein, compare les prix des carburants.
  • Privilégier les heures creuses pour faire fonctionner tes appareils électroménagers (lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge).
  • Un réfrigérateur ou congélateur rempli consomme moins d’énergie que s’il était vide. Attention toutefois de ne pas surcharger, car l’air aurait du mal à circuler, et augmenterait la consommation d’électricité.

Consommer intelligemment

Ça ne veut pas dire qu’il faut être le premier de la classe pour bien faire ses courses. Cela signifie simplement de ne pas acheter n’importe comment, ne pas acheter n’importe quoi, ni consommer bêtement.

Quand tu fais tes courses, quelques recommandations de base peuvent t’aider à ne pas avoir une facture trop salée en caisse.

En voici quelques exemples (à toi d’en inventer d’autres…) :

  • Faire une liste de courses et s’y tenir (ni plus, ni moins).
  • Établir les menus pour faire ta liste.
  • Ne pas faire ses courses le ventre vide.
  • Ne pas faire ses courses en heure de pointe.
  • Toujours comparer les prix.
  • Prendre garde aux fausses
  • Dans la mesure du possible, ne pas emmener les enfants (pour éviter le stress et les caprices).

Si tu veux en savoir plus pour faire des courses intelligemment, tu peux lire cet article « Comment faire ses courses pas chères et intelligemment ? ».

gaspillage alimentaire enfants

Faire les courses avec les enfants : attention à ne pas craquer et céder aux achats inutiles !

Les applications anti gaspillage alimentaire

Quand on sait que le tiers de la production alimentaire mondiale est gaspillée, et qu’une partie de la population ne mange pas à sa faim, on se dit qu’il y a un problème. Nous sommes face à un énorme gâchis alimentaire planétaire.

Ce fléau intervient à tous les niveaux de la chaîne alimentaire. Cela commence par le producteur qui peut rencontrer des problèmes de qualité ou autres. On peut aussi trouver des problèmes logistiques, de transports (accidents par exemple). Puis il y a les commerçants ou distributeurs qui n’arrivent pas à écouler tout leur stock, et ont des produits périmés. Et enfin, il y a nous, les consommateurs, en bout de chaîne, qui, pour diverses raisons, mettons de la nourriture à la poubelle.

Au-delà de ce problème éthique, il y a aussi l’aspect économique. En effet, quel que soit où se situe le gaspillage, ça sera toujours le consommateur (en bout de chaîne) qui paiera, directement ou indirectement.

Certes, à notre niveau, nous ne pourrons pas tout résoudre. Mais nous pouvons contribuer à la lutte contre ce gaspillage alimentaire et pour nos économies.

Pour nous aider à ça, des développeurs ont créé des sites et applications qui nous permettent, à nous, consommateurs, de lutter contre ce véritable fléau. Ci-dessous, quelques exemples d’applications que l’on peut trouver :

Producteur vers consommateur

Too Good To Go

L’application Too Good to Go permet aux commerçants de liquider leur stock d’invendus de produits “frais” (viennoiseries, plats du jour, etc.) Pour cela, elle recense quotidiennement les invendus chez les commerçants proches de chez toi.

Pour trouver acheteurs, ces denrées sont vendues en promotion. Ce sera l’occasion, pour toi, consommateur, d’acheter des produits que tu n’achèterais pas s’ils étaient au prix normal.

Zéro-gâchis

Pour certaines grandes surfaces, celles participant à ce noble projet, l’application Zéro Gâchis recense les produits proches de la date limite de consommation, pour lesquels des promotions sont appliquées, dans le but de les écouler.

Consommateur vers consommateur

L’application Hophopfood met en contact des particuliers afin que les uns fassent bénéficier aux autres des produits qu’ils ne consommeront pas, et qu’ils souhaitent donner.

Ça peut être, à l’occasion d’un départ en week-end ou en vacances, parce que tu sais que tu ne consommeras pas certains produits « frais ». Autant en faire profiter d’autres personnes que de les jeter. Ce peut être aussi, si tu as acheté en trop grande quantité, et que tu ne pourras pas tout consommer.

Art de consommer

Les applications Save Eat et Frigo Magic t’aident à trouver des recettes avec les aliments et ingrédients que tu as à la maison (frigo ou placards). Ça permet, d’une part, de ne pas jeter de produits, et d’autre part d’aller en courses seulement quand il n’y a vraiment plus rien en stock.

Pour en finir avec les gaspillages

Arrivé au bout de cet article, tu as maintenant compris qu’un gaspillage du quotidien n’est pas une fatalité, avec laquelle il faut vivre. Pour la plupart d’entre eux, tu peux en venir à bout.

Le plus compliqué est de mettre le doigt dessus, de les identifier. Mais une fois ce travail fait, tu trouveras facilement une solution pour l’éradiquer. C’est généralement quelque chose de simple, une question de bon sens. Le plus dur restera de perdre les mauvaises habitudes pour prendre les bonnes. Toutes les mesures prises, seront donc transparentes dans ton quotidien. Et c’est pour cela qu’elles seront durables dans le temps.

Ainsi, les économies réelles seront aussi au rendez-vous, et pour très longtemps, pour ne pas dire toujours.

Merci Benoît pour cet article ultra complet, qui nous a expliqué les causes du gaspillage mais aussi les solutions que chacun de nous pouvons y apporter. Pour moi, devant l’urgence climatique et les difficultés financières de beaucoup de monde, c’est le genre d’articles que tout le monde devrait lire au moins une fois dans sa vie (notamment à l’école). Mille mercis Benoît !

1 Commentaire... et le vôtre?

  1. Un grand merci à toi Nicolas, de me permettre d’écrire sur ton blog.

    Post a Reply

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

46 Partages
Partagez46
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp