Comment négocier ta rupture conventionnelle ?

Si tu envisages de quitter ton job actuel, tu as sans doute en tête la rupture conventionnelle. En effet, c’est une procédure permettant de te mettre d’accord avec ton employeur, pour convenir des conditions de la rupture du contrat de travail. De cet accord va résulter une convention signée par l’entreprise et par toi-même. Mais il n’existe pas de réelle règle en la matière, et c’est à toi de négocier les conditions de ta rupture conventionnelle. Alors comment procéder ? A quoi faut-il veiller ? Aujourd’hui, ABC Argent t’explique tout sur cette procédure qui ne doit rien au hasard et qui est particulièrement stratégique pour le salarié.

Une réelle tendance

Chaque année, ce sont environ 450 000 ruptures conventionnelles qui sont validées par le Ministère du Travail en France. Autant te dire que c’est une tendance particulièrement forte, qui est notamment appréciée des salariés de moins de 30 ans. Ces derniers représentent en effet 26 % des signataires. Les 30 – 39 ans sont également intéressés par la rupture conventionnelle qui peut représenter de sacrés avantages au moment de quitter son emploi. Il faut savoir que cette procédure est très encadrée, et doit permettre aux deux parties de trouver la meilleure solution pour le départ de l’employé. Mais elle nécessite bien évidemment l’accord de l’entreprise. Aussi, il va falloir rompre le contrat de travail, en négociant avec ton employeur. Et c’est justement là que les choses peuvent parfois se compliquer.

Comment négocier ta rupture conventionnelle

La négociation

Il faut savoir que dans le droit du travail français, un salarié obtient un minimum légal au moment de son départ. L’objectif de ta rupture conventionnelle est de négocier davantage que ce minimum légal. Ce minimum légal a d’ailleurs été renforcé depuis les ordonnances Macron du 22 septembre 2017 qui ont notamment instauré des indemnisations forfaitaires au regard de l’ancienneté du salarié. Depuis 2017 il est donc forcément plus difficile de négocier ton départ avec ton employeur qui a des obligations légales. Toutefois, la rupture conventionnelle peut s’avérer intéressante, à condition de t’engager dans des négociations parfois longues et houleuses. Tu n’obtiendras peut-être pas exactement ce que tu espérais. Mais généralement, tu pourras espérer un peu plus que le minimum légal. Ce qui est tout de même intéressant pour préparer la suite de ta carrière, et envisager ta recherche d’emploi plus sereinement.

Un accord à l’amiable

La rupture conventionnelle correspond au divorce à l’amiable. En réalité, c’est la possibilité de quitter ton emploi de manière douce et sans heurt, ni pour toi ni pour ton employeur. La première étape est de faire accepter la procédure, qui dépend du bon vouloir de l’entreprise. Il est tout fait possible que ton employeur refuse d’accéder à ta demande de rupture conventionnelle car tu peux démissionner, ce qui lui coûterait moins cher. En effet, qui dit rupture conventionnelle dit indemnités de licenciement… Cependant, si tu entretiens de bonnes relations avec ton patron, il peut être plus flexible, et sensible à ta demande. Il sera même sûrement intéressé par ton futur projet professionnel. Tu dois donc amener la chose de manière stratégique, calme, et argumentée !

Comment négocier ta rupture conventionnelle

Une belle présentation

Tu devras convaincre ton patron d’accepter ta rupture conventionnelle, et donc en faire officiellement la demande. Tu dois t’adresser à celui qui peut te licencier, mais en réalité, tout dépend de la taille de l’entreprise. Parfois tu devras t’adresser directement au patron. Mais parfois, le service de ressources humaines est à même d’accéder à ta requête. Lorsque tu as présenté ta demande de rupture conventionnelle, tu vas devoir argumenter en ta faveur, pour négocier au-delà du minimum légal. Ce qui est loin d’être évident. Car si tu as envie de quitter l’entreprise, cette dernière n’a certainement pas envie de te voir partir. Mais si ton patron donne son accord, sache que ta marge de manœuvre sera tout de même limitée. Sauf si des problèmes relationnels relatifs au harcèlement moral ou sexuel par exemple venaient à être connus. Ce qui reste rare, fort heureusement. Dans une situation classique de simple départ pour telle ou telle raison, tu dois avoir conscience de ta marge de négociation. En effet, l’objectif est surtout d’éviter un contentieux quelconque, et donc de négocier stratégiquement. Les employeurs peuvent être ouverts à la négociation financière, mais toujours dans la limite du raisonnable. Limite que tu dois te fixer en fonction de ton ancienneté, de tes compétences, mais aussi de tes affinités avec les équipes !

Tu l’auras compris, la rupture conventionnelle est tout à fait possible et même recommandée si tu souhaites quitter ton emploi. Tu devras toutefois faire preuve de stratégie et de patience, pour que ton employeur accepte une légère marge de négociation. Cela dit, ne t’attend pas à des miracles ! Depuis l’augmentation du minimum légal en 2017, les patrons sont moins enclins à négocier les ruptures conventionnelles. A toi de jouer et de faire preuve de motivation, et de bons arguments qui joueront en ta faveur !

Si tu lis ce blog pour gagner de l’argent, voici quelques petits conseils :

J’ai des bons plans à te proposer pour gagner de l’argent, parmi lesquelles, dans le désordre :

  • Le cashback, ou comment récupérer un peu d’argent sur tes achats en ligne grâce à deux supers sites : Igraal et EbuyClub. Si tu veux en savoir plus, va lire cet article pour connaître mon avis sur IGraal, le site leader en cashback.
  • Les enquêtes rémunérées, qui consistent à te faire rémunérer pour donner ton opinion sur un sujet ou partager tes habitudes de consommation. Ba-Click par exemple m’a permis de gagner 107 euros en quelques heures. Pareil, ça ne te rendra pas riche, mais tu n’auras pas trop à réfléchir. Voici mon avis sur Ba-click, le site le plus rémunérateur, et mon avis sur Toluna, le site de sondage rémunéré le plus connu.
  • Tu as envie de parier? Alors lance-toi sur le turf grâce à Zeturf, opérateur très fiable et agréé par les autorités, qui t’offre un bonus de bienvenue pouvant atteindre jusque 250 euros.

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1
×
×

Gagnez de l'argent facilement

Recevez nos méthodes et conseils chaque jour par e-mail :


0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp