Blogging : gagner de l’argent avec les casinos … sans miser un euro, et grâce à l’affiliation


Ces derniers temps sur ABC Argent, on a beaucoup parlé de blogging. Et c’est logique. À l’heure où Youtube et Instagram monopolisent les conversations, beaucoup pensent que le blogging est en train de mourir.

C’est faux. Par exemple, je continue toujours de vivre de mon blog. Un autre expert, Nassim, t’a expliqué que dans beaucoup de cas, le blogging est toujours le meilleur moyen d’avoir des revenus passifs sur le long terme. Et Thibaut t’a raconté comment il gagnait de l’argent avec ses blogs de voyage

Il y a même des niches qui rapportent vraiment beaucoup aux blogueurs, si on sait les trouver. Pour ma part, j’ai besoin d’un trafic immense pour parvenir à générer un revenu conséquent avec mon blog, et c’est pas toujours simple d’obtenir ce trafic.

Cependant, certaines niches, de par leurs natures mêmes, génèrent bien plus d’argent avec beaucoup moins de trafic. J’ai déjà posté des articles sur les paris sportifs en France, un domaine qui peut, si on sait s’y prendre, faire gagner des revenus chaque mois aux blogueurs les plus actifs sur ce domaine. J’ai même lancé mon propre site dans les paris sportifs.

Mais qu’en est-il des casinos ? Aujourd’hui, je ne vais par parler de techniques de jeu pour essayer de battre le casino au black jack ou à la roulette, on en a déjà parlé (et je t’ai déjà mis sur tes gardes).

On va plutôt parler, tu l’as compris, d’affiliation.

Bien que tout lien ou exploitation en France de sites de casino où l’on peut miser du vrai argent soit interdite (on en parle en fin d’article), il existe tout de même d’autres marchés qui méritent qu’on s’y intéresse. Par exemple, la Belgique offre des opportunités, tout comme la Suisse, ou d’autres pays non francophones où le secteur des jeux de casino à distance a été légalisé. Et pour ne pas oublier nos amis canadiens, le Québec est aussi une voie à saisir.

roulette casino en ligne

Perdre sa mise à la roulette, c’est le risque ! Alors, comment gagner de l’argent avec les casinos sans rien miser ?

La niche des casinos virtuels est bien ouverte aux affiliés

Lorsque j’ai commencé à faire des recherches sur ce sujet, les casinos virtuels, j’ai vite été perdu. Il y a tellement d’informations qui circulent sur Internet (parfois contradictoires) sur les meilleurs casinos, les meilleures plateformes, les risques légaux de parler de ce sujet…

J’ai dû y passer beaucoup de temps pour parvenir à dresser un panorama qui soit cohérent. Heureusement, j’ai reçu de l’aide (on va en reparler).

En plus, tout est en anglais. Et oui, comme avec d’autres domaines, les contenus pertinents sont surtout disponibles sur des supports en langue anglaise. L’un des sites où j’ai pu trouver des ressources presque inépuisables est celui de l’iGB Affiliate (https://www.igbaffiliate.com/magazine), un site communautaire qui publie un magazine bimensuel. Je dois admettre que grâce à ce magazine, j’ai beaucoup appris sur l’affiliation de casinos virtuels.

Des revenus en perspective, oui !

Si j’ai écrit cet article, tu te doutes bien qu’on va parler argent.

Et comme on n’est pas là pour acheter du terrain, oui, je te confirme : il y a bien des revenus à se faire dans cette niche.

En bref, les casinos en ligne, pour la plupart, proposent des programmes d’affiliation qui peuvent générer de jolis revenus aux blogueurs et webmasters. Comme avec les paris sportifs, les jeux de casino sont une aubaine pour les blogueurs. Ces activités étant liées à l’argent (ça tombe à pic avec la thématique de mon blog), il y a vraiment matière à générer des revenus.

En visitant quelques guides de casino et des sites de blogueurs, j’ai compris qu’il était possible de vivre de cette activité.

Sachant cela, je me suis dit que je devais te faire profiter de cette info sur mon site. Et je dois t’avouer que j’y ai passé du temps, mais au final, ce dur labeur a porté ses fruits !

La voie à suivre : les marchés non francophones

Comme je t’ai dit, la seule barrière, c’est la langue !

Et en plus, en France, je te le dis franchement, il ne faut pas trop s’intéresser aux casinos virtuels. La loi t’interdit toute forme de partenariat avec des casinos en ligne. Les sanctions peuvent être pénales et lourdes de conséquence même pour un blogueur basé hors France qui aurait comme idée de faire la promotion de jeux de casino en ligne ciblés sur la France.

Par contre rien ne t’empêche de cibler d’autres pays tout en résidant en France, ou ailleurs, comme moi en Espagne (l’Espagne a légalisé les casinos en ligne en 2012 🙂 ).

jeux de casino en ligne

La promotion des casinos, c’est possible ? Pas en France, mais oui, dans plus de 80 pays.

Un témoignage de blogueur

J’ai pu sondé le terrain, et un webmaster affilié a accepté de répondre aux interrogations que je pouvais avoir.

Le plus ouvert d’esprit qui a eu la générosité de répondre à mes questions a été Sébastien Frisco. Ce monsieur, qui se dit être un dinosaure du web (il m’a dit qu’il a commencé en freelance sur le net en 1998), m’a surpris.

D’une part, il a toujours cru au SEO et à l’utilisation toujours plus importante de l’internet. Et d’autre part, il estime que tout blogueur qui a des compétences devrait pouvoir vivre se son métier.

Tu imagines ça ? Avec le nombre de blogueurs qui essaient et abandonnent chaque année…

Je ne croyais pas trop qu’il générait de l’argent dans la niche des casinos virtuels… Pourtant, lorsqu’il m’a parlé de ses sites, dont GreatCasino.online, un guide de casino online au Canada, et que j’ai pu voir en tapant quelques mots clés sur Google que ce site était assez bien référencé, j’ai compris qu’il y avait quelque chose à prendre… ou à apprendre.

Sébastien gagne tout de même près de 20000 euros bruts par mois grâce à ces différents sites… ça donne envie !

Et pour aller plus loin dans ses démarches, Sébastien m’a ouvert un peu plus les yeux sur ce secteur et m’a confirmé qu’il fallait s’ouvrir aux langues étrangères pour augmenter ses revenus, ou en garantir chaque mois.

Eh oui, mes chers lecteurs, l’internet n’est pas seulement français ! Et quand on se rend compte qu’internet est une porte qui s’ouvre sur le monde, pourquoi ne pas s’intéresser aux gros marchés qui peuvent rapporter de l’argent ?

Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile de maitriser des langues étrangères. Mais bon, il est aussi possible de faire appel à des traducteurs, quitte à devoir casser sa tirelire…

Grosso modo, les guides de casino comptent, d’après mon expertise, environ 20000 mots. En regardant les tarifs des freelances sur Malt.fr ou d’autres sites du genre, on y trouve des traducteurs pros à 10 centimes le mot ! C’est un gros budget, 2000 euros pour faire traduire un site. Mais au  final, vu les chiffres que peuvent générer l’affiliation de casino, je pense que ça en vaut la peine.

Suite à ce que m’a dit Sébastien, qui est somme toute un affilié comme moi ou tout autre blogueur qui se dédie à son métier, j’ai décortiqué un peu son site web. J’ai rapidement vu sur son site (www.greatcasino.online) que les casinos au Canada sont son terrain de chasse. Mais aussi la Belgique, l’Allemagne et le Royaume-Uni (là c’est du lourd !) Et même le Luxembourg, ce tout pays qui ne compte qu’un seul casino sur son sol. Voir sa rubrique luxembourgeoise m’a fait un peu sourire. Un mini micro marché comme ça, exploité par un affilié qui s’est lancé dans l’exploitation d’un guide de casino en ligne au Luxembourg, est à mon avis audacieux ! Ça prouve bien qu’il y a de l’argent à la clé 😉

Ceci dit, à première vue, ce webmaster n’est pas le seul sur ce marché. Ayant fait mes investigations en profondeur, j’ai visité pas moins d’une vingtaine de guides internationaux dédiés aux joueurs de casino. Le point commun de ces guides est qu’ils sont (presque) tous en plusieurs langues. L’anglais est sans surprise la langue la mieux représentée, mais on y voit aussi l’allemand, l’espagnol et… les langues scandinaves.

Des pays où les casinos en ligne sont légalisés

Ok. Je te l’ai dit avant, tu ne peux pas parler de casinos virtuels qui offrent leurs services en France.

Quels pays alors ?

En parcourant les guides de casinos européens, américains et scandinaves, j’ai pu dresser la liste des pays qui autorisent les casinos en ligne tout en profitant de l’affiliation. En parlant d’autorisation, je parle bien des pays où on peut vivre de ses activités d’affiliation en toute transparence.

Les pays qui m’ont semblé les plus pertinents sont : la Belgique, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, l’Angleterre, l’Irlande, la Hollande, la Suède, le Danemark, le Canada, la Colombie et le Pérou.

Au total, j’ai trouvé plus de 80 pays où les sites de casino sont autorisés et ouverts à la concurrence. Je peux donc t’affirmer qu’il y a de quoi faire, et le seul frein est celui de la langue.

Les programmes d’affiliation

C’est la partie la plus importante. Car c’est là où tu vas pouvoir gagner de l’argent.

Bon, je te le dis d’emblée, c’est un peu la jungle. En bref, presque chaque casino a son propre programme d’affiliation. Mais j’ai tout de même déniché un programme multi-sites, le plus efficace à mon avis.

Ce programme multi-sites est Gambling Affiliation, que je connaissais déjà grâce aux sites de paris sportifs. Ce qui est bien avec cette plateforme multi-sites est qu’on peut y adhérer facilement du moment que l’on a déjà un site ou un blog dédié aux jeux d’argent. Les rémunérations y sont payantes. Avec les paris sportifs ils paient de 40 à 80 euros par conversion. Et avec les casinos (hors France), les tarifs doublent. Et oui, ce programme propose de 80 à 160 euros (et même plus) à chaque conversion, ce qui est à mon avis le plus rentable que j’ai pu voir jusqu’à ce jour (tout domaine confondu, avec l’exception du Forex). C’est bien plus que d’autres niches, telles que la mode, les voyages ou l’électronique.

Les autres programmes que j’ai pu sonder proposent une autre forme de rémunération : le paiement à la commission. J’ai trouvé ça étrange de prime abord, les tableaux des commissions de ces sites affichent de 25% à 50% de commissions sur les revenus générés (donc sur les pertes de joueurs). Bon, il faut se faire une raison, je pense : un casino est synonyme de jeux de hasard et d’argent…

Comme à la loterie et un peu les paris sportifs et le turf, il y a beaucoup de parieurs et peu de gagnants… À toi de savoir si cela correspond à tes valeurs.

Liste des programmes d’affiliation pour les affiliés

En faisant mes recherches sur les programmes de casino pour webmaster, et avec l’aide de Sébastien, j’ai pu déceler un nombre pas possible de sites. Mais rassure-toi, j’ai vite remarqué qu’il n’y a qu’une poignée de ces sites qui ont des avis positifs sur les forums de casino pour affiliés (tous en anglais).

Ces programmes, les voici :

  • Buffalo Partners
  • Rewards Affiliates
  • Mansion Affiliates
  • Genesis Affiliates
blogging casino en ligne

Crée un blog de niche sur les casinos en ligne à l’étranger et gagne de l’argent avec l’affiliation.

Un peu de droit et les lois à respecter

Avant de me lancer dans un tel domaine, j’ai quand même voulu en savoir plus. Après avoir consulté et lu les recommandations de l’Autorité des jeux en ligne (Arjel.fr), j’ai rapidement compris que seuls les sites de poker et de paris sportifs peuvent être utilisés par des programmes d’affiliation en France. Avec les casinos, par contre, il faut se tourner sur l’Europe, le Canada, etc.

Voici donc les pays où j’ai pu voir les plus grosses activités lorsqu’il s’agit de gagner des revenus sous forme d’affiliation avec des casinos en ligne :

  • Belgique
  • Royaume-Uni
  • Canada
  • Italie
  • Espagne
  • Hollande
  • Suède
  • Suisse

Et les pays où les casinos internationaux sont enregistrés, on y compte des centaines d’opérateurs, mais seulement trois pays : Malte, Gibraltar et le Kahnawake (au Canada). Ces trois États disposent d’un cadre juridique qui favorise le développement de plateformes de casino virtuel. Ajouté à cela, ils délivrent des licences internationales qui autorisent leurs casinos membres à se développer dans de nombreux pays.

Ma conclusion sur l’affiliation à des casinos virtuels

Franchement, de toi à moi, s’affilier à des casinos en ligne n’est pas trop ma tasse de thé pour une question d’éthique. Même si la France est championne pour avoir des casinos terrestres en nombre (plus de 190), et que le PMU et la Française des jeux incitent (presque) tout le monde à tenter sa chance, ce n’est pas un domaine où je me lancerai un jour. Mon blog est plus axé pour trouver des bons plans pour gagner des compléments de revenus ou faire des économies sur presque tout. Ce n’est donc pas avec les casinos que je trouverai une nouvelle voie d’inspiration. Mais il fallait bien que j’en parle une fois sur mon blog.

2 Commentaires ... et vous?

  1. Salut Nicolas, merci pour cet article. Je me trompe peut-être, mais n’est-il pas risqué de faire de l’affiliation avec des sites de casinos ou même de paris sportifs quand on a Adsense sur son site? N’y-a-t’il pas un risque de se faire bannir du programme Adsense? Ou bien est-il possible de demander à Google une sorte de “dérogation”?

    Post a Reply
  2. Pour répondre à Marc, les robots Adense font la différence entre les offres légales et celles interdites. Au niveau de la France, les paris sportifs, le turf et le poker étant légaux (et avec la fdj les tickets virtuels à gratter), il n’y a pas de risque. Sachant cela, ça passe. Il est bien sûr interdit de promouvoir des casinos en ligne qui acceptent des joueurs de France. Par contre il y a beaucoup de pays où Adsense fonctionne avec les jeux d’argent (Belgique, Suisse, Italie, etc.).

    Post a Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. 7 Précautions à Prendre pour Jouer au Casino en Ligne - […] conseils, n’hésitez pas à les partager ci-dessous. Pour ma part, je vous recommande de lire cet autre article qui…

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp