Le blogging est-il mort ? Le guide pour réussir dans le blogging en 2019


Nassim Amisse, marié et papa de deux enfants, vit de ses différents blogs et sites web, notamment la Caverne DLP (un site de ressources en droits de label privé) et surtout un super blog sur le travail à domicile. Je l’ai invité à partager sa grande expérience de blogueur. Je suis sûr que tu trouveras dans cet article plein de réponses aux questions que tu te poses et autant d’idées pour réussir dans le blogging.

Introduction

Ce n’est pas la première fois.

Ce n’est pas la première fois que tu te demandes si cette histoire de blogging fonctionne.

Ou en tout cas, si ça fonctionne encore…

Et puis, avoue que c’est perturbant. Tu croises régulièrement sur le web des titres du genre « le blogging est-il mort ? ». Celui de cet article aussi d’ailleurs 😊

Mais avant de te donner la réponse à cette question, permets-moi de t’en poser une autre. Pourquoi en es-tu arrivé là ? Pourquoi as-tu perdu la foi ? On va examiner cette histoire de plus près.

D’un côté, ton blog ou ton projet de blog. Tu envisages peut-être d’en lancer un, ou s’il existe, il stagne.

De l’autre, YouTube et les réseaux sociaux. Chaque jour, on découvre de nouvelles chaînes et de nouveaux Youtubeurs. Sur les réseaux sociaux, c’est pire. Beaucoup de publicités. Beaucoup de posts qui font la pub de quelque chose.

Au final, tu as l’impression que beaucoup de personnes arrivent à tirer leur épingle du jeu facilement… sans passer des heures à rédiger des articles et attendre des mois pour voir la courbe du trafic augmenter un peu !

C’est la croisée des chemins…

D’un côté, un chemin où tout semble beau : YouTube et autres réseaux sociaux. De l’autre, un vieux chemin qui semble avoir pris un coup de vieux : le blogging

Alors, que faut-il faire ?

Si tu en es à te poser cette question, cet article est pour toi !

croisée des chemins blogging

Blogging d’un côté, YouTube et réseaux sociaux de l’autre, faut-il choisir entre ces 2 chemins ?

Petite précision

Dans cet article, je vais parler de la manière de mettre en place un blog qui rapporte. Un blog qui va attirer du trafic et qui va te permettre, au final d’avoir des clients. Un blog qui pourrait te permettre à terme d’en vivre.

Evidemment, un blog qui aurait juste pour but de te présenter uniquement et présenter ce que tu sais faire n’est pas spécialement difficile à mettre en place. 😊

Deuxième petite précision

Je vais te parler de blogging, mais pour le moment… tu ne me connais pas. Je me suis d’ailleurs permis de te tutoyer sans me présenter. 😊

Alors voilà. Je m’appelle Nassim. J’ai lancé mon premier blog en 2011. Ça fait un an que j’ai quitté la multinationale où j’étais. Je vis à 100 % de mes revenus blogging. Tout n’a pas été simple. Quelques projets foireux. J’ai même abandonné mes projets à un moment donné, pris par le boulot et l’arrivée des enfants.

Pourtant, avec un peu d’acharnement et de (bonnes) stratégies, on peut y arriver. Si mon parcours t’intéresse, n’hésite pas à cliquer. 😉

Dans cet article, je vais partager avec toi ce que ces dernières années m’ont appris sur le blogging.

Le programme te convient ? Bien installé ? C’est parti !

Bloguer en 2019 ? Ça veut dire quoi ?

Alors ok. C’est un fait. On passe plus de temps sur YouTube, Facebook, Twitter et Snapchat.

Est-ce un problème ? Non, pas vraiment. En tant que web entrepreneur, c’est une bonne nouvelle. Aujourd’hui, beaucoup plus qu’hier, tu as plus d’options pour réussir.

Il y a par contre une chose dont on ne parle pas beaucoup : l’explosion du nombre de sites internet en tout genre et de blogs ces dernières années.

Et ce n’est pas sans conséquence ! Et c’est surtout cet élément qui va impacter de plein fouet ta stratégie blogging, car…

Le niveau a augmenté !

Aujourd’hui, plus que n’importe quel autre jour dans l’histoire, Google accorde encore plus d’importance à la qualité de ton travail.

Cette image le montre bien. Les articles qui occupent les meilleures places (le graal) sont en général ceux qui contiennent 2500 mots en moyenne.

articles blog longueur idéale

Au delà de 2500 mots, un article a tendance à être moins bien positionné sur Google.

Quoi ? Et mes articles de 500 mots alors ?

Forcément, on n’est plus dans la période où il suffisait de publier quelques articles pour être visible sur Google et de se faire ensuite de l’argent « facilement ».

Il faut en faire son deuil, cette période est révolue. Le monde a changé. Ce n’est pas la taille qui compte (ho ho), mais bien la qualité. Google est assez doué pour détecter combien de temps les internautes restent sur ton site et tes articles.

Plus de qualité : une opportunité ?

La réponse est oui. Est-ce que ça signifie plus de travail ? Par forcément. Tu vas juste devoir travailler plus intelligemment.

Tu n’arriveras sans doute pas à concurrencer les gros mastodontes qui couvrent toute une thématique. Impossible de rivaliser en quantité et en qualité avec Doctissimo par exemple.

Par contre, lancer un blog sur une thématique plus petite pour te distinguer est tout à fait possible. On parle de sites de niche. Tu apporteras plus de qualité à moins de personnes.

Blogging, Facebook, YouTube, réseaux sociaux… comment choisir ?

Le blogging n’est donc pas mort. Ouf !

Tout ça, c’est très bien, mais tu te demandes toujours si bloguer est la meilleure option pour toi.

La première question à se poser est : pourquoi faire un choix ? Après tout, techniquement, rien ne t’empêche de créer ton blog, ta chaîne YouTube, ton groupe ou ta page Facebook et accompagner tout ça par de la publicité Facebook.

Bon OK, si quelque chose t’en empêche, c’est peut-être juste le temps et l’argent. 😊

En blogging, il ne s’agit pas de faire pour faire. Mieux vaut être bon sur un canal plutôt que moyen partout. Tu dois avoir un impact sur ton audience si tu souhaites réussir sur le web.

Quel problème règles-tu et pour qui ?

Les business qui fonctionnent, dans le monde réel ou virtuel, ont un point commun : ils règlent un problème ou apportent une solution. Et toi dans tout ça ? Quelle solution apportes-tu et… à qui ?

En fait, si tu ne règles aucun problème et si tu n’apportes aucune solution, tu n’as pas de business. Tu fais du bricolage ou tu as un passe-temps. La réponse à cette question va te permettre de bien répondre à cette seconde question.

Que préfèrent tes futurs clients ?

Tout ne tourne pas sans cesse autour de toi ! Tes futurs clients ont leur mot à dire !

Tu as identifié une cible ? C’est très bien. Est-elle du genre à aller chercher les informations dont elle a besoin sur Google, YouTube ou les réseaux sociaux ?

Les plus jeunes sont naturellement plus à l’aise avec les réseaux sociaux. A l’inverse, les seniors, comme le montre cette image, passent moins de temps sur YouTube que les autres.

age utilisateurs youtube

Le taux d’utilisation de YouTube est inversement proportionnel à l’âge de l’internaute…

Si j’opte pour YouTube, je perds une partie des internautes au-dessus de 55 ans. Même logique avec les réseaux sociaux. Si je cible une population jeune, je privilégierai Snapchat plutôt que Facebook.

Bien sûr, cela peut varier en fonction des sujets.

Où as-tu plus de chances d’être distingué des autres ?

Si tu veux réussir sur le web, on doit se souvenir de toi. C’est simple ! Et pour cela tu dois avoir quelque chose de plus, quelque chose de différent.

Donc, la question qui se pose c’est : où as-tu le plus de chances d’être remarqué ?

Es-tu bon en rédaction ? Es-tu bon à l’oral ?

Bien évidemment, la réponse à cette question doit aussi être en relation avec les préférences de tes futurs clients. Tout est lié.

Pourquoi réussir en blogging est le graal absolu ?

Plusieurs raisons à cela.

1ère raison : Un blog ne coûte rien…

Tu as devant toi une multitude d’options.

Pour commencer, WordPress.

C’est le leader incontesté dans le domaine. WordPress, pour faire très simple, c’est le tableau de bord standard qui va te permettre de gérer la quasi-totalité des aspects liés à la forme de ton blog et de l’alimenter en contenu.

Deux choses à savoir :

  • WordPress est totalement gratuit.
  • Côté support, tu n’auras pas de soucis. Il existe des tonnes de pages et de vidéos qui t’aideront au moindre blocage.

Il y a quand même un petit budget à prévoir.

Au début, un nom de domaine et un hébergement suffiront. Ça te coûtera environ 60 € par an. C’est tout.

Ensuite, quand ton blog commencera à générer du chiffre d’affaires, tu souhaiteras améliorer un peu et avoir un blog professionnel qui fonctionne facilement. Voici une petite liste de dépenses que tu pourras ajouter :

  • Un autorépondeur : 150 € par an en moyenne.
  • Un thème pour avoir l’air pro : prévoir 50 €.
  • Un plugin pour capturer les emails de tes visiteurs : Prévoir 70 € (si ce sujet t’intéresse, je t’invite d’ailleurs à lire ce que j’ai écrit à propos du plugin ThriveLeads dans cet article).

C’est le minimum. En fonction des projets, il peut y avoir d’autres dépenses :

  • Personnalisations diverses : prévoir 150 € si tu as des changements qui ne sont pas prévus par l’administration de ton thème. Il faudra alors trouver, sur 5euros par exemple, quelqu’un pour faire les changements « complexes ».
  • Autres plugins payants : tout va dépendre des différents plugins supplémentaires qui te permettront d’avoir d’autres fonctionnalités.

Les prix ici sont des prix moyens et peuvent varier selon l’outil choisi ou les options dont tu auras besoin.

Pour moins de 500 €, tu as déjà beaucoup plus qu’un simple blog. Tu as ton business en ligne qui tourne rond.

Tu as également d’autres options pour créer un site web comme Builderall ou Wix. J’en parle dans cet article de mon blog.

2ème raison : Les possibilités (nombreuses) de monétisation

Tu as 4 options majeures que je recommande.

Option 1 : vendre les produits des autres (affiliation)

C’est le grand classique du blogging, et sans doute l’idéal pour commencer. Pour faire simple, ton rôle est de recommander des produits à ton audience. Et tu toucheras une commission si une vente est faite grâce à toi. C’est aussi simple que cela.

Tu n’as pas à créer de produits et tu n’auras pas à gérer la logistique. J’ai traité ce sujet dans le détail dans cet article dédié à l’affiliation.

Option 2 : développer tes propres produits et les vendre

C’est une étape cruciale. C’est même l’idéal pour faire prospérer un business en ligne. Une fois tes formations ou ebooks en place, tu vas pouvoir t’appuyer sur une source de revenus importante.

Avant de parvenir à ça, il y a des préalables. Le premier est de proposer quelque chose que recherche ton audience. C’est toujours tentant de faire quelque chose à l’instinct. Ne tombe surtout pas dans ce piège. Tu dois également soigner tous les aspects marketing liés à la vente de tes formations. Le marketing, c’est un métier !

Option 3 : proposer du coaching

C’est idéal pour monétiser une petite audience. Le principe est simple. Si tu as des connaissances ou un savoir-faire que recherche ton e-audience, pourquoi ne pas leur proposer un coup de main directement ? Tu vas pouvoir organiser des sessions de travail virtuelles où tu pourras les guider et les coacher pour résoudre leurs problèmes, moyennant contrepartie évidemment.

Option 4 : le Pay Per Click

Tu as probablement déjà vécu cette situation. Tu es en train de naviguer sur un site web. Tu te rends compte que ce site web contient des annonces publicitaires. Parfois elles sont agaçantes, parfois elles sont insérées avec subtilité.

De l’autre côté du site en question, une personne. Cette personne touche de l’argent de la part de la régie publicitaire qu’elle utilise à chaque fois que quelqu’un clique sur une annonce. D’où le nom « Pay Per Click ». Pourquoi ne pas devenir cette personne ?😊

Mais attention, pour que ça fonctionne, ton site doit attirer du monde… Beaucoup de monde.

Option bonus : les 4 options en même temps !

Et ça, c’est génial. Tu peux tout à fait combiner les différentes techniques de monétisation et les proposer simultanément sur ton blog.

Rien ne t’empêche de proposer tes produits ainsi que d’autres en affiliation. Tu peux mettre en place des séances de coaching pour les plus motivés. Ton site pourra également contenir des annonces Google.

Le potentiel est juste énorme.

3ème raison : le côté automatique et passif

Ça me fascinera toujours. En plus de mon blog sur le travail à domicile, je gère 4 autres petits blogs que je ne touche presque plus.

Pourtant le processus reste le même. Google m’envoie des visiteurs. Une partie s’abonne. Et une partie de cette partie reçoit mes offres promotionnelles. Résultat des courses : des ventes sans que j’aie eu à faire quoi que ce soit.

Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit… Mon plus gros blog me demande du temps au quotidien. Bien sûr, il y a une partie automatisée, mais pour le maintenir au niveau, c’est du boulot !😊

4ème raison : le lifestyle

Imagine un instant la flexibilité que tu pourrais avoir si ton boulot ne nécessitait qu’un ordinateur et une connexion internet… Certains voyagent. D’autres, comme moi, peuvent faire un break à 17 heures pour aller chercher les petits à l’école. 😊

Une chose est sûre, ton blog te donnera le choix !

blogging lifestyle voyage

Quel sera ton lifestyle quand tu vivras de ton blog ? Voici un exemple de bureau où certains blogueurs aiment s’installer…

5 règles pour réussir en blogging

Je te l’ai dit plus haut : avant de vivre et de démissionner de mon entreprise et de vivre, j’ai essuyé pas mal d’échecs.

Alors, à présent, j’aimerais partager avec toi 5 règles à suivre si tu veux vraiment réussir.

Règle numéro 1 : Le facteur temps, tu maîtriseras.

Un blog qui rapporte demande du temps. Beaucoup de temps. Voilà, c’est dit…

Il n’y a pas de règle générale. Mais ceux qui s’y prennent bien arrivent à obtenir du trafic significatif dans les 6 à 9 mois après le lancement et le monétisent par la suite.

Il se passe quoi pendant ces 6 à 9 premiers mois ? Du boulot ! 😊

Si tu veux, c’est comme arroser une plante qui commence par… pousser au niveau des racines ! Les feuilles viendront plus tard. C’est galère, je sais.

Pourquoi je dis cela ? Si tu n’es pas prêt à entamer ce petit marathon, tu risques de t’essouffler au bout du premier kilomètre. Tu vas abandonner ton projet et passer à autre chose. C’est du déjà-vu.

Ça serait bête et dommage.

Tu dois éliminer de ton esprit les frustrations lorsque tu ne verras pas les résultats de ton travail apparaître. Ça fait partie du jeu. Maintenant que tu le sais… tu n’as plus d’excuses ! 😉

Règle numéro 2 : Ton blog, tu positionneras.

C’est simple et compliqué à la fois. Je l’ai dit plus haut. Ton rôle en tant que blogueur est de régler des problèmes ou d’apporter des solutions à ceux qui te liront.

Et pour jouer ton rôle de la meilleure des manières, tu dois connaître ta cible par cœur. Tu dois connaître ce dont elle a besoin, ce qu’elle recherche et ce qui la frustre.

Les solutions que tu vas proposer doivent découler de cette analyse.

Pourquoi cette phase est importante ?

Si tu vises une cible trop large, tu ne vas pas pouvoir sortir du lot. Tu ne vas pas pouvoir apporter un réel plus. Et ton business ne décollera pas.

Si au contraire tu vois trop petit, tu vas te rendre compte que les possibilités de monétisation sont limitées. Ton blog va stagner rapidement.

Alors, tu dois trouver le bon équilibre et le bon angle d’attaque. Une personne qui se rend sur ton site doit immédiatement comprendre ce qui s’y passe et ce qu’elle va trouver.

C’est capital. J’insiste ! Connaitre tes futurs visiteurs te permettra de créer un lien émotionnel plus sincère et plus fort. Cette dimension « émotion » est capitale pour créer de la confiance et pouvoir éventuellement vendre par la suite.

Règle numéro 3 : Ton nouveau travail, ton blog deviendra.

Maintenant, tu dois savoir dans quoi tu vas t’embarquer. Un blog, c’est du boulot. Beaucoup de boulot.

  • Beaucoup de travail sur la préparation du contenu.
  • Beaucoup de temps passé à faire connaitre ton blog.
  • Beaucoup de boulot pour obtenir des backlinks.
  • Un paquet de temps pour préparer des formations ou rédiger des ebooks (par la suite).

Je sais ce que tu vas dire. Que tu n’as pas le temps. Que tu ne maîtrises pas ton agenda. Il y a sans doute du vrai, mais… tes excuses n’intéressent personne !

Si tu veux que ton blog devienne un business, tu vas devoir trouver une solution à ton problème de temps. Tu vas devoir trouver du temps pour ton blog sur ton agenda. Ce n’est pas de ton hobby dont on parle, mais de travail !

Petit exemple. J’ai gardé l’habitude, du temps où je travaillais en entreprise, de me lever plus tôt pour être tranquille quand je rédige. Cet article a été écrit entre 5 h et 7 h du matin pendant quelques jours. 😊

Règle numéro 4 : Abandonner, tu n’envisageras pas.

Ça arrive. Souvent même. Tous ceux qui ont un blog qui cartonne aujourd’hui te diront qu’ils ont essuyé quelques échecs avant de rencontrer le succès.

Le blogging, c’est un métier avec une phase d’apprentissage. J’ai moi-même laissé tomber mes blogs après 2 ou 3 ans parce que ça devenait trop difficile au quotidien (ah, les bébés !) et que les résultats ne suivaient pas. J’ai pourtant réussi à tout relancer (avec succès) alors que j’avais moins de temps qu’au moment où j’avais abandonné !

Se planter fait partie du jeu (mais je ne te le souhaite pas, évidemment). C’est comme un chagrin d’amour en fait. C’est un préalable au succès.

Tu sais tout à présent. Tu n’as aucune raison pour ne pas aller au bout de l’aventure blogging… 😉

Règle numéro 5 : De ton trafic, tu t’occuperas.

La seule chose qui doit vraiment t’obséder une fois ton blog mis en place, c’est le trafic. Apprends tout ce que tu peux sur ce sujet. Ne perds pas de temps à essayer d’imaginer une formation ou rédiger un ebook. Si on ne te connait pas, ça ne sert à rien !

Bon, tu veux un plan d’action très simple ? Concentre-toi sur deux choses :

  1. Prépare du contenu de qualité. Écris bien et souvent.
  2. Obtiens des backlinks de qualité vers ton site et tes articles.

Si tu t’intéresses aux backlinks, je te conseille de lire cet article qui t’apprend comment obtenir des backlinks de qualité.

blog générer du trafic

Pour un blogueur, le trafic c’est le “nerf de la guerre” !

Ce que tu dois retenir de cet article

Quand tu as commencé la lecture de cet article, tu avais dans un coin de ta tête des questions toutes simples : Est-ce que je dois me lancer dans le blogging ? Qu’est-ce que je dois faire de mon blog ? Ou bien encore : le blogging est-il mort ?

Et après tout ce que l’on vient de voir, la réponse est évidente : bien sûr que non !

La télévision n’a pas tué les salles de cinéma, pas plus que les livres électroniques n’ont tué l’édition papier. Il y a toujours autant de blogs qui se créent chaque jour et forcément… le niveau a augmenté !

Ton challenge est très simple : régler un ou des problèmes avec du contenu de qualité dans la durée. 😊

Oui, c’est du temps et du boulot. Mais… est-ce qu’un complément de revenu ou une nouvelle vie bâtie sur ce blog n’en vaut pas la peine ? Crois-moi, j’ai personnellement trouvé la réponse…

Maintenant, bonne chance à toi ! 😉

P.S. : Si tu as des questions, n’hésite pas à commenter cet article ou à m’envoyer un petit message.

Voilà, je suis sûr que tu as trouvé plein de bonnes idées pour te lancer ou progresser avec succès dans le blogging. Un grand merci à Nassim pour ce véritable guide et pour nous démontrer que, oui, il est encore possible de réussir dans le blogging… et de gagner de l’argent ainsi !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Blogging, affifilation : gagner de l’argent avec les casinos sans rien miser - […] faux. Par exemple, je continue toujours de vivre de mon blog. Un autre expert, Nassim, t’a expliqué que dans…

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp