Comment j’ai gagné 3800 euros avec mon site de niche sur l’automobile


Je vous ai expliqué la semaine passée ce qu’était un site de niche (ou site d’autorité), maintenant vous connaissez les bases de ce type de business.

Vous savez donc qu’il est possible de gagner de l’argent en construisant de beaux sites de qualité sur une thématique bien précise : pour cela il faut évidemment avoir choisi un sujet qui peut rapporter gros (c’est-à-dire, où le nombre de visiteurs potentiel est élevé et où les gens sont prêts à acheter).

J’imagine que beaucoup de personnes sont restées un peu dubitatives sur le fait de pouvoir gagner de l’argent avec ce genre de sites.

Eh bien, aujourd’hui, mesdames et messieurs, le moment que vous attendiez depuis des mois (et que je vous ai promis depuis des mois, surtout…) est enfin arrivé : je vais vous raconter tout tout tout sur le site que j’ai construit dans la niche automobile.

C’est parti.

[Mise à jour 07 février 2017 : depuis la parution de cet article il y a 18 mois, mes gains grâce à ce site ont plus que doublé et s’élèvent désormais à 8386,74 €. Pourtant, cela fait près d’un an que je n’ai pas touché au site. Par ailleurs, je profite de cette mise à jour pour préciser que je ne recommande plus Long Tail Pro, qui n’est plus aussi fiable qu’auparavant. Je vous recommande plutôt Ahrefs ou Secockpit, que beaucoup de blogueurs semblent vraiment apprécier]

Pourquoi la niche automobile ?

Comme je l’ai expliqué, l’idée derrière un site de niche est de construire un site sur une thématique pas trop compétitive, qui intéresse les gens et qui peut rapporter de l’argent. Vous pouvez également chercher un thème en rapport avec une passion, mais cela réduit grandement le champ des possibilités.

Lors de ma recherche d’idées, j’ai donc essayé dans Long Tail Pro des dizaines voire des centaines de mots-clés pour voir lesquels semblaient intéressants. Allez, je vous en livre quelques-uns, parce que je suis sympa : « ventre plat », « changer de métier », « formation secrétaire médicale », « jouer en bourse », « voyance par téléphone », « vpn gratuit », « pompe à chaleur » …

J’ai finalement jeté mon dévolu sur un mot-clé, dont voici quelques informations :

  • Le mot-clé concerne la niche automobile
  • Le mot-clé recevait environ 33100 recherches mensuelles pour un KC de 18. Le KC (Keyword Competitiveness) est une valeur fournie par Long Tail Pro et qui vous permet de connaître le degré de difficulté pour positionner un site sur un mot-clé précis. 18 est un très bon score, que j’avais rarement vu pour un mot-clé avec autant de recherches mensuelles.
  • La compétition était importante, mais pas insurmontable puisque les autres sites étaient la plupart des sites non optimisés pour ce mot-clé.
long tail pro keyword mot cle

Un mot-clé très sympa!

Ma stratégie pour obtenir des visiteurs était claire et nette : se positionner sur Google pour ce mot-clé principal et pour d’autres mots-clés secondaires. Là où parfois vous trouverez des sites de niche qui dépendent d’autres sources de trafic (Facebook, Pinterest …), ce site était pensé principalement autour de Google.

Autant vous prévenir tout de suite, je ne peux pas vous donner ni le mot-clé choisi, ni le lien du site de niche en question. Ce serait prendre trop de risques de représailles ou d’attaques contre mon site. Oui, ceci est arrivé à des blogueurs très connus, qui par souci de transparence ont partagé les liens de leurs sites de niche : ils se sont fait rapidement copiés leurs sites et ont été victimes de référencement négatif (Negative SEO en anglais), une forme de référencement intensif qui a comme conséquence la pénalisation du site par les algorithmes de Google.

Le choix de la thématique du site est probablement l’étape la plus importante de la création de votre site. Si vous vous loupez (vous choisissez une thématique qui intéresse peu les internautes, ou bien il y a peu d’argent à gagner), vous êtes condamnés jusqu’au bout. Retrouvez des astuces pour choisir le sujet de votre blog ici.

Le contenu du site

Après avoir choisi la thématique, j’ai tout d’abord écrit un long article pour la page principale du site : c’est ce long article qui allait me permettre de me positionner sur Google pour le mot-clé choisi. Je l’ai écrit moi-même, voulant ainsi être sûr de la qualité et du rendu de l’article, ainsi que de son optimisation pour mon mot-clé principal.

Ensuite, petit à petit, j’ai demandé à des freelancers sur Upwork (anciennement Elance) d’écrire des articles sur des sujets complémentaires à mon mot-clé principal. Imaginez : si mon sujet principal était « comment maigrir », j’aurais probablement demandé un article autour du mot-clé « régime minceur » et un autre article autour de « les nourritures qui font grossir », en supposant que ces mots-clés ne sont pas trop compétitifs et reçoivent un nombre suffisant de recherches (plus de 200 par mois, mais évidemment 1000 c’est mieux).

L’idée est d’écrire une foule d’articles autour de plein de mots-clés secondaires différents, ce qui permet d’envoyer un signe à Google : « regarde, je parle de régime minceur, et des nourritures qui font grossir, sois pas bête, tu dois me positionner sur comment maigrir ». Vous vous positionnerez généralement sur vos mots-clés secondaires en premier, et ce sont ceux-ci qui permettront à vos futurs lecteurs de vous connaître. Avec le temps, vous arriverez également à vous positionner sur le mot-clé principal.

Voici une copie d’écran de quelques mots-clés qui ont fort à voir avec mon mot-clé principal :

long tail pro keywords secondaires mots cles secondaires

Plein de mots-clés secondaires

La plupart de mes articles ciblaient donc des mots-clés bien spécifiques, mais je pris également soin d’écrire des articles moins optimisés, par exemple pour commenter un sujet d’actualité ou pour parler d’autres aspects de la niche automobile. La sur-optimisation, c’est jamais trop bon.

Si vous voulez en savoir plus sur l’écriture d’articles, vous pouvez relire cet article, que j’ai publié il y a près d’un an.

Au final, je suis parvenu à monter un blog rassemblant beaucoup d’informations utiles pour mes lecteurs, ainsi que des opinions sur plusieurs produits de la niche.

Faire connaître le site

En parallèle de tout cela, j’ai également commencé à commenter sur d’autres blogs en relation avec ma thématique, ayant même des échanges très intéressants avec un jeune blogueur connu du milieu. Cela m’a permis de me faire un peu connaître et d’augmenter le poids de mon site dans sa thématique (ou l’autorité).

J’étais également présent sur Facebook, Twitter, Pinterest et Google Plus ; et même si j’avais peu de fans, cela envoyait un signal fort à Google et à son algorithme de ranking.

Enfin, j’en ai profité pour écrire plusieurs articles invités sur d’autres blogs, pour parler également d’automobile ou pour faire connaître mon site.

Vous retrouverez d’autres idées pour faire connaître votre site dans ce troisième article.

La stratégie de monétisation

J’ai très vite vu les grandes possibilités de monétisation de la niche. C’est d’ailleurs l’une des raisons principales du choix de la niche.

Il existait pas mal de programmes d’affiliation dans ma niche, pointant vers des marques d’automobile ou des boutiques en ligne de pièces détachées, donc je m’y suis inscrit et j’ai commencé à les promouvoir.

Ensuite, j’ai rajouté des publicités Adsense sur le blog, pour tester (pour la première fois de ma vie) des annonces et voir si effectivement ça rapportait de l’argent.

Puis, il y a quelques mois, j’ai directement fait la promotion de produits sur Amazon, qui entre temps avait ouvert une boutique auto-moto assez fournie.

Comme à l’époque (été 2014), je ne recevais que peu de trafic, toutes ces solutions me permettaient de gagner très peu d’argent. J’ai donc décidé d’inscrire mon site sur des plateformes d’articles sponsorisés, et ces derniers mois plusieurs autres sites m’ont contacté pour que je place un lien ou un article parlant de leurs sites, en échange d’une petite somme d’argent. Avertissement : je déconseille ce dernier point, puisque Google n’aime en général pas les sites de liens payants. Je l’ai donc fait en connaissance de cause. Si vous voulez faire pareil, je vous recommande de placer vos liens en nofollow et de préciser que l’article est sponsorisé.

La concurrence

Réellement, dans la niche que j’essaie de conquérir, il y a peu de concurrents similaires à mon site. La plupart des concurrents sont en fait des sites de e-commerce. D’ailleurs, Spencer Haws (dont je vous ai parlé dans mon article précédent) déconseille en général de choisir une niche remplie de sites de e-commerce ; mais à l’époque je ne le savais pas. Si c’était à refaire, le referai-je ? Je ne sais pas 😉

Je pense cependant me démarquer des sites concurrents, quels qu’ils soient, puisque je suis parvenu à évoquer beaucoup de sujets autour de la thématique principale de mon blog, sujets/questions qui sont rarement évoqués sur les autres sites. J’ai également produit beaucoup d’avis sur différents produits de ma niche, là où les autres sites du top 10 de Google sont plutôt succincts sur le sujet.

Retour en arrière

J’ai débuté ce site aux environs d’Avril 2013 (il a donc près de 2 ans) et je dois avouer qu’il a connu une progression assez fulgurante (qui m’a moi-même surpris), puisque :

  • Dès Juillet 2013, je gagnais mes premiers euros grâce à Google Adsense : un peu plus de 60 euros.
  • Dès Août 2013, il était en première position pour son mot-clé principal, ce qui m’a permis de rapidement engranger beaucoup d’argent grâce à Google Adsense et à plusieurs programmes d’affiliation.

Seulement, à l’époque, je n’avais pas encore en tête de faire les choses proprement (et de penser au long-terme) et outre les commentaires sur les blogs de la même thématique, j’avais procédé à du référencement intensif (notamment en envoyant des commentaires optimisés sur plusieurs blogs ouverts à ce genre de commentaires, même si ces blogs n’avaient aucun rapport avec ma thématique. Bref, en d’autres termes, du spam). Ce référencement m’a certes permis de très rapidement arriver en première position, mais en Octobre 2013, avec la mise à jour de l’algorithme de Google, le verdict est tombé et mon site est retombé dans les profondeurs du classement. Donc, une très mauvaise stratégie.

J’ai néanmoins continué à publier des articles, même si ce fut de manière moins régulière, et j’ai essayé de demander la révision de mon dossier par Google, après avoir bien entendu fait enlever les mauvais liens.

Il y a quelques mois, aux environs d’Octobre 2014, après une nouvelle mise à jour de son algorithme, Google a décidé de remettre mon site aux avant-postes, et j’ai donc récupéré le trafic de l’été 2013, et même mieux (je tournais á l’époque à environ 17000 visiteurs mensuels). Entre temps, durant l’été 2014, j’ai rajouté beaucoup de liens pointant vers Amazon et j’ai écrit de nouveaux articles présentant des opinions sur certains produits vendus par Amazon, ce qui m’a valu de jolis gains.

Un parcours donc assez tumultueux, non ? Veuillez noter qu’il est rare de remonter dans le classement de Google après une pénalisation. Moi-même je ne m’attendais pas à cela, mais je pense que Google a vu que mon site donnait des informations pertinentes à des lecteurs intéressés.

La situation aujourd’hui et quelques chiffres

Aujourd’hui, le site est en bonne position. Il est en bas de première page de Google pour son mot-clé principal, et je m’estime chanceux qu’il y soit, puisque il y a encore quelques mois j’étais dans les profondeurs du classement. L’un de mes objectifs est de le faire monter dans les prochains mois.

Je suis également bien positionné sur d’autres mots-clés secondaires et qui m’apportent la majorité de mon trafic.

pro rank tracker keywords mots clés

Le classement du site de niche pour les principaux mots-clés ciblés

Pour vous donner une idée, je vais partager avec vous les chiffres du blog depuis son tout début (Avril 2013 – ces chiffres prennent en compte également les mois où je recevais très peu de visites du à mon mauvais positionnement sur Google), et les chiffres pour Mai 2015 (ce qui vous donne une idée de la performance de mon site maintenant que je suis en première page de Google)

Depuis les débuts (jusque Mai 2015 inclus):

  • 296930 visiteurs pour 448153 pages vues
  • 48 articles publiés, et une dizaine d’articles publiés sur des sites de la même thématique
  • Mes visiteurs voient en moyenne 1,5 page par visite et passent un peu plus de 3 minutes sur le site, ce qui est largement améliorable. Pour vous donner une idée, ABC Argent est entre 2.1 et 2.2 pages par visites, et mes visiteurs passent en moyenne 5 minutes par visite.
  • Plus de 3800 euros répartis ainsi :
    • Plus de 1500 euros via Google Adsense
    • Près de 1600 euros grâce à Amazon
    • Environ 300 euros via divers programmes d’affiliation
    • Environ 350 euros via des articles sponsorisés
  • 1,279 centimes d’euros par visiteur

[Rappel de la mise à jour 07 février 2017 : depuis la parution de cet article il y a 18 mois, mes gains grâce à ce site ont plus que doublé et s’élèvent désormais à 8386,74 €.]

En Mai 2015 :

  • 20064 visiteurs pour 31757 pages vues
  • 1 article publié
  • 3 heures passées en tout (lecture d’emails, publication de l’article, recherche d’informations pour les prochains articles…)
  • Près de 280 euros gagnés, qui se répartissent ainsi :
    • Près de 140 euros proviennent de commissions Amazon
    • Plus de 130 euros proviennent de Google Adsense
  • 1,36 centimes d’euros gagnés par visiteurs

Le futur de ce site

J’ai plein d’axes d’amélioration pour ce site dans le futur, mais tout dépendra du temps que j’ai à y consacrer :

  • Le design: ce site a un design vraiment moche, n’ayons pas peur des mots. Si je suis d’avis qu’un design acceptable est suffisant (c’est le cas d’ABC Argent), je pense vraiment que l’amélioration du design actuel pourra encourager mes lecteurs à rester plus longtemps sur le site et donc à interagir plus avec celui-ci.
  • L’optimisation des annonces Google Adsense : je ne me suis jamais vraiment penché sur l’optimisation mais je sais que je peux gagner plus que mes revenus actuels.
  • Plus d’articles, et plus régulièrement : ce site comporte déjà 48 articles mais les 34 premiers ont été écrits il y a plus d’un an. Donc, 14 articles publiés lors des derniers 12 mois. J’avais réduit la cadence car je ne gagnais presque plus d’argent, mais comme je suis à nouveau en première page, je dois désormais me battre pour y rester. Il y a plein de mots-clés inexplorés qui me permettront de recevoir du trafic supplémentaire, et je vais aborder d’autres thèmes autour de l’automobile (sans forcément qu’ils concernent directement le sujet exact sur lequel cette niche repose). D’ailleurs, je viens de commander une dizaine d’articles sur la plateforme Redacteur.com.
  • Sur cette niche, ces derniers mois, j’ai rarement été en contact avec d’autres blogueurs, je suis pourtant sûr que ça pourrait grandement favoriser mon référencement et mon nombre de visites.

Comme vous pouvez le constater, j’espère donc augmenter le nombre de visiteurs de mon site, et également ses revenus. Et dans les prochaines semaines, je compte m’attaquer à un gros chantier d’optimisation pour améliorer mes gains par visiteur (je pense pouvoir arriver à 1.5 ou 1.6 centimes par visiteur)

Mes objectifs 2015 en chiffres

A la demande de plusieurs blogueurs, voici les objectifs pour ce site en 2015.

  • 65 articles d’ici à fin 2015 (17 articles de plus)
  • 50000 visiteurs par mois (pour l’instant, environ 20000, même si j’ai eu un pic à 30000 fin 2014)
  • 600/700 € par mois (pour l’instant, j’oscille entre 200 et 500)
  • de 1.5 à 1.6 centimes par visiteurs (j’en suis à 1.36 centimes mais je pense que c’est améliorable)

Je pense que j’aurais besoin de plus de 4 heures par semaine pour arriver à atteindre ces objectifs, mais je suis prêt à cela.

Et vous, comment pensez-vous que je pourrais améliorer mon site ? Oui, sans l’avoir vu, je sais que c’est dur. Alors je fais appel à votre imagination 😉

Des ressources très intéressantes

Je voulais terminer cette étude de cas en vous redonnant deux ressources qui ont vraiment fait la différence pour moi.

Spencer Haws (de Niche Pursuits) et Pat Flynn (de Smart Passive Income) sont deux blogueurs qui m’ont vraiment aidé à monter ce site de niche (et ABC Argent), par leurs conseils avisés, détaillés et techniques, leur état d’esprit orienté « lecteur » et « gratuit » avant tout, et plein d’autres éléments qui leur permettent de se différencier de beaucoup de blogueurs.

Si vous comprenez l’anglais, je vous conseille vraiment d’aller faire un tour sur ces blogs.

Spencer est également à l’origine du logiciel Long Tail Pro, auquel j’ai souvent fait référence dans cet article et le précédent : n’ayons pas peur des mots, sans ce logiciel, je n’en serais probablement pas là, puisqu’il a largement contribué au choix de mes mots-clés, et donc, au succès de ce site de niche et à celui d’ABC Argent.

Côté francophone, j’ai déjà eu l’occasion d’aller sur des blogs au sujet du blogging et du marketing internet, mais malheureusement les plus connus d’entre eux ne font que recopier les « méthodes marketing » des Etats-Unis, que je n’aime pas plus que cela (il s’agit beaucoup de discours marketing, de manipulation, de communication non verbale and so on). Je préfère plutôt le site de Kevin Jourdan (ici il vous explique de manière très détaillée comment monter un site dans la niche pharmaceutique).

Conclusion

Je suis conscient que cet article (et le précédent, où je définissais les critères de succès d’un site de niche) ne vous permettra pas de commencer demain un nouveau site de niche. Et encore moins de réussir. Je ne vous ai donné que les grandes lignes, mais j’aimerais savoir si vous seriez intéressé par un « mode d’emploi » détaillé de comment construire un site de niche, ou mieux encore, par une étude de cas où je construis « devant vos yeux » un nouveau site de niche.

J’attends impatiemment vos commentaires à ce sujet. Commencer un blog sur les sites de niche ou écrire un ebook à ce sujet fait partie de mes projets potentiels pour l’année 2015, mais je veux également valider ces idées avec vous, mes chers lecteurs. Si personne n’est intéressé, j’oublierai rapidement cette idée !

Alors, à vos claviers, et faites chauffer les commentaires !

Crédits image: The Clickbank Newbie

41 Commentaires ... et vous?

  1. Merci Nicolas, je decouvre ton blog sur les sites de niche, c’est vraiment interessant ! JE vois pas comment ABCargent est monetise mais je vais lire tes autres articles pour construire un site de niche. MErci pour les infos sur ton Blog. Tu vends pas de formation ?

    Post a Reply
    • bonjour Michael, merci pour ton message.
      Non, je ne vends pas de formation car je n’ai malheureusement jamais pris le temps d’en produire une (ça prend beaucoup de temps que je n’ai pas pour l’instant). ABC Argent est monétisé grâce aux publicités et à l’affiliation/recommendation.
      Nicolas.

      Post a Reply
    • je commence sur internet, j’ai créer mon premier site avec son blog via wordpress, ce n’est pas facile d’y amener du trafic, j’y parle également d’internet, d’argent ect…
      J’ai aussi une page facebook traitant du même sujet, mais c’est pareil, je n’obtiens pas de trafic.
      La solution est elle la publicité ?

      Post a Reply
  2. Bonsoir,
    Ton site je pense le voir en ce moment mm.
    Le mot clé principal est “argent” et oui je pense qu’il doit générer pas mal de visites.
    38 articles, je découvre ton site, je ne sais pas combien tu en as produit. Mais celui-ci est très bien construit : félicitations et bon courage pour le développement de ton site.

    Post a Reply
    • bonjour Dimitri, je ne comprends pas ton commentaire…
      Enfin maintenant sur abcargent j’ai plus de 180 articles 🙂

      Post a Reply

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez70
Tweetez
Enregistrer1
WhatsApp
71 Partages