Une bonne initiative pour commencer 2019 : gagner de l’argent en parrainant les petits commerces près de chez soi


Aujourd’hui sur le blog je reçois Hugo, le fondateur d’iMiniMi, une super initiative qui va vous permettre de gagner un peu d’argent tout en poursuivant une activité socialement responsable : se réapproprier les centre-villes et les rendre plus vivants et dynamiques en mettant en avant l’activité des petits commerçants. Sympa ce concept !

Q : Avant de commencer, peux-tu te présenter aux lecteurs d’ABC Argent ?

R : Alors je suis Hugo, le fondateur d’iMiniMi. J’ai une bonne quarantaine et j’ai passé les 15 dernières années en agence de marketing web à aider de grandes marques à communiquer avec leurs clients grâce aux outils du digital. Depuis quelques temps, je suis revenu m’installer dans ma petite ville d’origine.

J’apprécie d’y faire mes courses à côté de chez moi chez les maraîchers, le boucher ou l’artisan boulanger. Ça me change de la vie des grandes métropoles. C’est d’ailleurs là que je me suis rendu compte que les petits commerçants de la place du village sont en difficulté. J’ai alors décidé, avec des amis, de me lancer dans ce projet d’économie solidaire, pour aider petits commerçants et artisans à revenir dans la course et retrouver des centre-villes vivants et dynamiques.

Q : En deux mots, iMiniMi c’est quoi ?

R : iMiniMi c’est l’outil de communication dédié petits commerces, petits artisans, petites activités locales, sédentaires ou nomades… L’application existe pour aider au développement de ces activités qui souffrent aujourd’hui face aux grands groupes d’une part et de la concurrence Internet de l’autre. Nous, chez iMiniMi, nous avons choisi notre camp.

Aujourd’hui l’application propose 2 fonctionnalités majeures : les MiniMessages qui sont des messages d’information pour envoyer des bons plans à ses clients, et les cartes de fidélité qui permettent de récompenser les clients fidèles. Le tout, directement dans une application. Mais nos équipes techniques travaillent pour proposer plein d’autres fonctionnalités pour aider les petits commerces.

Q : Comment vous est venue cette idée ?

R : Il y a plusieurs idées dans le concept iMiniMi. L’idée d’une application mobile pour que les petits commerçants gèrent leur petit commerce, elle vient de notre expérience dans les entreprises de conseil en marketing. On met beaucoup d’énergie et d’argent à aider des sociétés déjà très puissantes pour attirer et à fidéliser les consommateurs. Alors que là où on vit, on voit au quotidien des commerçants qui sont nos voisins et qui n’ont pas tout ça. Et eux, personne ne les aide…

C’est de là qu’est venue l’idée de consacrer iMiniMi à aider les artisans, les petits commerçants et tout un tas d’autres petites activités pour qu’ils puissent attirer et fidéliser la clientèle. Le tout est de pouvoir proposer un produit à un tarif acceptable pour un petit commerçant, mais qui permet de faire ce que font des logiciels professionnels très couteux.

Q : Ok mais alors l’idée de MiniParrain ou de MiniRente, elle est venue comment ?

R : On est dans une logique d’application solidaire qui favorise une économie locale. Normalement, on commercialise un produit avec des commerciaux ou des agences de démarchage téléphonique qui appellent les commerçants. Seulement, on ne pouvait pas faire ça… pas avec l’engagement qu’il y a derrière notre projet. Nous avons cherché un moyen de faire participer les citoyens pour que les gens s’approprient l’application.

On a pensé au parrainage rémunéré mais c’est déséquilibré comme relation. Pour rester fidèles à notre engagement, il fallait rémunérer les parrains à la hauteur de l’effort fourni, mais aussi de ce qu’ils nous apportent. Et ce qu’ils apportent, c’est un abonnement mensuel… donc ils doivent être remerciés tous les mois

Q : C’est un système assez nouveau et original ce principe de “rente mensuelle”. Comment se fait-il que vous soyez les seuls à le proposer ?

R : La plupart des startups ont un objectif de rentabilité très important. Tout l’intérêt d’une startup réside dans sa capacité à générer de la rentabilité. Mais il y a une différence entre générer une rentabilité maximale et générer une rentabilité tout court. Au lieu de facturer notre produit 40 € par mois et ne payer que l’action de parrainage 1 fois, on préfère faire payer 15 € et en reverser un tiers aux parrains chaque mois. Parce que même avec 10 € d’abonnement on peut être rentable. C’est notre conviction et c’est le pari que nous faisons.

Parrain IMiniMi

MiniParrain pour iMiniMi, c’est simple comme ce fil blanc.

Q : Comment fonctionne exactement la démarche de MiniParrain ? Quelles sont les étapes à suivre ?

R : La démarche du MiniParrain commence simplement par l’inscription sur notre site www.iminimi.pro. L’inscription est simple et totalement gratuite. Ensuite il faut comprendre le fonctionnement des applications et apprendre à l’expliquer aux commerçants. Pour cela, on a une équipe de coachs qui aident nos MiniParrains à bien tout maitriser.

Ensuite le parrain doit simplement parler de l’application à ses commerçants pour les convaincre d’utiliser l’application ou simplement faire du “porte à porte”. Dès que les commerçants sont abonnés, le MiniParrain voit apparaitre sa MiniRente qui est créditée sur son espace perso iMiniMi.

Q : Quelles rémunérations peut-on attendre et comment sont rémunérés les MiniParrain?

R : Chaque commerçant qui est inscrit à iMiniMi paye un abonnement mensuel de 15 € HT. Un tiers de cet abonnement est reversé à son MiniParrain tous les mois. Le MiniParrain touche un tiers des abonnements de TOUS les commerçants qu’il a inscrit TOUS les mois.

Un MiniParrain qui a inscrit 10 commerçants empoche donc 50 € par mois. Cette somme est versée sur son espace personnel et il peut effectuer un virement vers son compte bancaire. Peu importe si son commerçant l’a sollicité pour une question ou non, le MiniParrain est rémunéré tous les mois. Faites le calcul. Sur une année, un MiniParrain qui a inscrit 10 commerçants gagne 600 €, s’il en a inscrit 50, c’est 3000 €.

Il faut bien garder en tête que le paiement de la rente n’est fait que si l’abonnement est payé, donc si le commerçant se désabonne, la rente ne sera pas versée. L’idée est d’avoir des parrains impliqués dans leur relation avec les commerçants et pas des commerciaux de terrain qui vendent un produit mais ne sont plus là quand le commerçant a une question.

Q : Quel revenu moyen peut-on espérer de cette activité ?

R : En gros, un MiniParrain va avoir plusieurs commerces parrainés. On a des MiniParrains qui plafonnent à une trentaine de commençants, et une grande majorité qui tourne autour de 15. Donc globalement, on peut espérer 75 € mensuels si on est dans le peloton et 150 € si on est bon commercialement.

Mais ce qui est magique, c’est que dès qu’une nouvelle fonctionnalité payante sortira, tout le monde va pouvoir multiplier son revenu par 2, sans avoir à repartir à la recherche de commerçants…

Q : C’est quoi le profil type de parrain ?

R : On n’a pas de profil type, on a aussi bien des étudiants que des personnes sans activité, des gens qui travaillent à mi-temps, ou qui ne gagnent pas assez pour finir le mois. On a aussi des commerçants qui sont devenus parrains et parrainent d’autres commerces dans leur entourage. Ce qui est sûr c’est qu’on n’a pas de profil qui aurait payé l’ISF. C’est plutôt orienté vers des gens aux revenus modestes, et ça tombe bien parce que c’est ce qu’on essaye de développer.

La difficulté, c’est que de nombreux parrains ne sont pas commerciaux et ne savent pas forcément comment démarcher les commerces. C’est pour ça que nous les accompagnons dans leur démarche avec une équipe de coachs ou de conseillers dédiés. Donc finalement, le MiniParrain type serait toute personne qui a besoin d’argent et aussi et surtout, quelqu’un qui adhère à nos valeurs de développement économique local et solidaire.

blog iMiniMiconseils

Le blog iMiniMi donne plein de conseils aux parrains.

Q : Quels conseils donnerais-tu à un MiniParrain pour convaincre un commerçant de rejoindre un concept aussi novateur ?

R : Tout d’abord, Il faut bien garder en tête qu’un commerçant est démarché par beaucoup de commerciaux professionnels qui lui proposent beaucoup de produits et services. Donc si vous êtes juste un 5ème commercial dans la journée, il vous écoutera par gentillesse et encore… Par contre, Il vous écoutera s’il ne vous voit pas comme un commercial et surtout s’il voit que vous défendez les valeurs du projet.

Vous serez toujours mieux en démarchant un commerçant qui vous connait que celui qui ne vous a jamais vu.

Ensuite, il faut savoir que ce type de démarchage ne marche pas du premier coup (même si c’est déjà arrivé pas mal de fois quand les MiniParrains arrivent au bon moment). Il faut souvent reparler plusieurs fois avec le commerçant avant d’arriver au déclenchement de l’inscription.

Nous travaillons sur différentes formules de gratuité pour aider le MiniParrain au démarrage avec le commerçant justement. Vous pouvez trouver ça sur votre espace personnel une fois inscrits.

Q : C’est quoi l’avenir de votre projet ? Quelles sont les prochaines étapes ?

R : On a encore plein de surprises pour les MiniParrains et pour les commerçants. Beaucoup de nouvelles fonctionnalités à venir pour gérer non seulement ses clients mais aussi aller en gagner d’autres. Nous avons des idées pour les rassemblements de commerces et en ce moment on est focalisé sur le lancement dans d’autres pays d’Europe.

Dans tous les cas, nos nouvelles fonctionnalités seront aussi l’occasion pour les MiniParrains d’augmenter leurs revenus parce que si les commerçants souscrivent à une nouvelle offre son parrain verra sa rente automatiquement augmentée… Tenez-vous au courant sur notre page Facebook pour avoir des news et inscrivez-vous, la démarche de MiniParrain est 100% gratuite.

Q : Pour terminer, qu’est-ce que tu peux dire à mes lecteurs pour les convaincre de devenir parrain sur iMiniMi?

R : Si vous pensez comme nous, que le commerce de proximité mérite un meilleur sort que celui que lui réserve les grandes surfaces, devenez MiniParrain. Si comme beaucoup de français vous avez besoin de compléter vos revenus, pour votre vie quotidienne ou pour vos loisirs, devenez MiniParrain.

C’est gratuit, c’est simple et vous n’avez aucun engagement de résultats. Notre but est de créer une communauté qui prend soin du commerce de proximité en France dans lequel TOUT LE MONDE est gagnant. Et c’est la formule que nous avons trouvée pour réaliser cet objectif.

J’ai adhéré au concept dès que Hugo m’en a parlé par email et c’est pour cela que j’ai décidé de vous en parler. Je me sens de plus en plus inquiet par tous les dérèglements climatiques, la mondialisation à outrance, le capitalisme démesuré… et iMiniMi va permettre de redresser un peu la balance en redynamisant les centre-villes et les petits commerces indépendants au détriment des grands groupes de supermarchés. On ne peut qu’aimer. Alors inscrivez-vous !

1 Commentaire... et le vôtre?

  1. Super idée ! Jcrois que la France a bien besoin de ce genre d’initiative ne ce moment…

    Post a Reply

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

26 Partages
Partagez26
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp