Comment trouver un job d’été en 2018 ?


L’été approche et si, pour certains, ça sent bon les vacances, pour d’autres ça signifie la galère pour trouver un job d’été. Les emplois saisonniers ne manquent pas mais, non seulement il faut taper à la bonne porte, mais en plus il s’agit d’être le meilleur pour le décrocher. Alors, tu te demandes probablement : « comment trouver un job d’été ? »

Rassure-toi : des petits boulots d’été, il en existe de formidables, ça ne signifie pas forcément le bagne et faire du travail à la chaîne.  

comment trouver un job d'été sympa

Job d’été en entreprise, bureau climatisé !

Donc aujourd’hui, je vais t’expliquer comment trouver un job d’été au-delà des méthodes classiques et te proposer des pistes auxquelles tu n’as peut-être pas pensé. 

Mais avant toute chose, je vais répondre à la première question que tu vas sûrement me poser.

C’est légal de travailler juste l’été ?

Et oui… il faut en parler de la loi ! Tu ne crois tout de même pas qu’en France on travaille comme on veut, où on veut ? Non, tout cela est strictement encadré par la loi. 

Voilà ce qu’elle dit : « Il est possible de travailler dès l’âge de 16 ans, sauf pour effectuer certains travaux interdits ou réglementés, notamment lorsqu’ils sont dangereux pour la santé ou la sécurité du salarié. »

Les travaux interdits ou réglementés concernent l’atteinte à la moralité, les risques pour la santé, la sécurité et le travail le dimanche. Tu as tout le détail sur cette page du site Service Public.

Ca te laisse tout de même beaucoup de choix !

Pourquoi chercher un job d’été ? (et non, il n’y a pas que l’argent !)

Evidemment, l’argent est la première raison à laquelle tu penses mais il n’y a pas que ça. 

D’abord, tu peux avoir besoin de trouver un job d’été pour te forger une expérience. Si tu arrives au bout de tes études, il va bien falloir que tu remplisses ton CV pour trouver un véritable emploi et on va te demander de l’expérience. C’est le moment ou jamais !

Ensuite, tu peux trouver un job d’été qui ne va pas forcément être très rémunérateur mais dans un endroit de rêve dont tu pourras profiter pendant tes temps de repos. 

Plus simplement, tu peux garder une maison de propriétaires angoissés par les cambrioleurs ou dont il faut s’occuper des animaux. Et si tu as de la chance, ça peut être une grande maison ou une villa, avec une piscine pourquoi pas, où tu pourras passer de bonnes vacances bien relaxantes puisque tu n’auras aucune tâche à accomplir. Ça s’appelle le Homesitting.

Ou alors, ça peut être un petit boulot lié à ton sport préféré mais trop cher pour toi. Imagine que tu sois fou de parapente ou d’équitation, tu peux entretenir le matériel ou curer les box et panser les chevaux en échange de séances gratuites en plus de ton salaire.

Des idées de jobs d’été et de petits boulots

Les petits boulots se divisent en trois catégories :

  • Les jobs saisonniers d’été : tout ce qui est lié à l’agriculture (cueillette, vendanges qui sont parfois en fin d’été…), sur les lieux touristiques (plages, musées, festivals d’été…), en renfort (service bars, restaurants…).
  • Les petits boulots pour remplacer les titulaires en vacances : hôtesse ou hôte de caisse, d’accueil, télémarketing, manutention, baby-sitting, fast-foods, services à la personne… 
  • Et les jobs d’été pour les particuliers en vacances : entretien et gardiennage d’une maison, pet-sitting, aide aux travaux de jardinage, d’aménagement ou de rénovation…

Il en existe aussi de plus originaux abordés dans cet article de L’Etudiant.

Quand se mettre à le chercher ?

La réponse est facile : tout le temps ! Entre les entreprises qui recrutent d’une année sur l’autre et celles qui le font à la dernière minute, c’est toujours le moment. En plus, si tu le fais en dehors des périodes où tout le monde le fait, ta candidature sera remarquée et aboutira plus facilement.

La période la plus fréquente est le début du printemps. Au premier rayon de soleil un peu chaud, les gens prennent conscience que l’été approche et qu’il est temps de trouver quelqu’un pour l’été et c’est le rush. L’inconvénient, c’est que si tu fais comme tout le monde, ta candidature est noyée au milieu des autres. 

Comment trouver un job d’été à 16 ans, 17 ans ou 18 ans ? (même sans expérience)

Si tu n’as pas d’expérience, tu dois miser sur la proximité et la recommandation, c’est toujours très efficace. Voilà quelques pistes :

Beaucoup de petits boulots n’apparaissent pas dans des annonces officielles classiques mais par le bouche à oreilles. Utilise donc ta bouche pour parler partout autour de toi de ta recherche et tends l’oreille pour toujours être à l’affût et ne rien laisser t’échapper.

Ne néglige jamais le premier cercle, ton entourage : tes parents, leurs amis, leurs collègues, les parents de tes copains, ton club sportif… S’ils te recommandent auprès d’une société ou d’un particulier qu’ils connaissent, les trois-quarts du chemin sont faits.

Idem pour les commerçants, hôtels, bars, clubs sportifs du coin, la proximité et le contact direct rassurent toujours. D’ailleurs, pense aux services à la personne : courses, jardinage, garde d’enfants, promenade d’animaux, assistance informatique… Il peut y avoir quelqu’un dans ton village ou dans ton quartier qui a besoin d’aide. Tu peux aussi retourner voir l’entreprise de ton stage de troisième.

Les grandes surfaces autour de chez toi peuvent te proposer un job d’été d’hôte de caisse ou d’accueil, ou pour remplir les rayons. Mais tu dois aussi éplucher le tableau de petites annonces qui se trouve souvent dans l’entrée avec le bac à piles ou le photomaton, c’est parfois une mine d’or de petits jobs saisonniers pour des particuliers plutôt sympas en général.

Si tu es dans une région touristique, pas besoin d’expérience pour ranger des parasols ou vendre des glaces à la plage. Mise sur la carte locale pour amadouer ton employeur, il préfèrera toujours quelqu’un du coin à un saisonnier qui habite à l’autre bout du pays. Rien ne vaut le contact humain.

Pour les citadins, il faut faire le tour des musées et des monuments, ils ont toujours besoin de petites mains en renfort pour l’accueil des touristes. Si tu parles anglais, mets-le bien en avant ! Et pour les campagnards, peut-être que l’agriculteur du coin a besoin d’aide.

Va voir aussi ta mairie, ils peuvent avoir besoin ponctuellement d’aide que ce soit pour de l’administratif ou pour distribuer des imprimés pour les festivals de l’été.

Il y a énormément de foires et festivals en tout genre, partout en France. Inutile de leur demander s’ils sont gérés par de petites associations qui ne peuvent prendre que des bénévoles. En revanche, si ce sont des manifestations d’envergure, les organisateurs sont subventionnés, parfois très généreusement, et peuvent embaucher pour l’accueil, le contrôle des billets, la buvette…

Où postuler ?

Ce ne sont pas les endroits qui manquent pour trouver un job d’été, il y en a même trop et il faut faire le tri pour ne garder que les sérieux.

Il y a bien sûr l’officiel Pôle Emploi. Tu peux ouvrir un compte candidat et te créer une alerte avec tes critères : âge, périmètre géographique, durée du contrat… Tu recevras directement les annonces sur ta boîte mail. Inutile de te déplacer, ça ne sert strictement à rien de rencontrer un conseiller.

Fais le tour des boîtes d’intérim pour y déposer ton CV et surtout travaille ton contact avec les recruteurs, c’est la meilleure façon pour que ton CV soit au-dessus de la pile. Et puis, ils peuvent aussi te donner des conseils et te donner des pistes qu’ils ne traitent pas directement mais dont ils ont entendu parler, ils sont les mieux placés pour connaître l’économie locale.

comment trouver un job d'été avec ses relations

Fais jouer ton réseau relationnel, c’est souvent la meilleure solution.

Dans chaque région, il y a des BIJ (Bureaux Information Jeunesse), un CROUS (Centres Régionaux des Œuvres Universitaires et Scolaires), le CIDJ pour les Parisiens et d’autres organismes qui proposent des annonces ou organisent des forums pour les jobs d’été. Surveille aussi les salons locaux qui organisent parfois des événements dédiés aux jeunes et aux étudiants. C’est plus classique mais ça marche aussi. Selon où tu habites, fais de toute façon une recherche sur Internet.

Et puis il y a les sites d’annonces. Devant la masse, préfère les locaux sinon tu risques de t’y perdre. Dans tous les cas, méfie-toi des annonces mirobolantes.

Les réseaux sociaux peuvent être intéressants mais là encore, il convient d’être prudent car de nombreuses arnaques y circulent.

Comment postuler ?

Le CV et la lettre de motivation : comment les écrire ?

Bienvenue dans le monde des adultes où tu vas créer ton CV et apprendre à écrire une lettre de motivation. Si tu n’as pas de recommandation ou de contact direct, ce sont ces deux documents qui vont devoir te vendre, c’est la première sélection au travers de laquelle tu dois passer, c’est dire l’importance capitale de ne pas négliger ces deux sésames.

Je sais, tu n’as pas vraiment envie d’en passer par là, mais tu n’as pas le choix. Heureusement, tu trouveras beaucoup d’aide sur internet. Et puis pense aussi que savoir comment trouver un job d’été, c’est une bonne base pour savoir comment trouver un emploi stable plus tard.

Ecrire un CV est quasiment une science en soi, il suffit de lire l’article de Wikipédia à ce sujet ! Pas facile de faire le premier, surtout si tu n’as pas d’expérience professionnelle. Tu vas donc devoir te mettre en valeur par d’autres moyens : tes motivations, tes centres d’intérêt, si tu as fait du bénévolat, si tu fais partie d’une association, tes compétences particulières (informatique, langues vivantes, etc.)…

La présentation, l’orthographe et la grammaire sont ta vitrine, elles doivent être impeccables ! Pour la présentation, tu peux trouver des exemples de lettres et CV sur Internet, téléchargeables gratuitement et qu’il n’y a plus qu’à adapter. Voilà un site d’exemples et modèles mais il en existe plein d’autres.

Tu dois aussi t’appliquer pour ta lettre de motivation. Et ne fais pas la faute classique de ne dire que ce que tu recherches mais explique ce que toi tu peux apporter à l’entreprise. Là, tu feras vraiment la différence.

Le CV et la lettre de motivation : fais-les relire, corriger et améliorer !

Même avec des correcteurs orthographiques, il reste des coquilles et des fautes de grammaire et de syntaxe. Tu ne dois pas utiliser un CV et une lettre de motivation si tu n’es pas absolument certain qu’ils sont irréprochables. Si tu n’as personne autour de toi pour te relire (ou si tu n’oses pas demander), tu peux trouver de l’aide dans certaines associations autour de chez toi qui t’expliqueront aussi comment trouver un job d’été. 

Dans le cas où tu n’es pas à l’aise avec la présentation et/ou l’écriture, tu peux passer par une plateforme où tu trouveras des services dédiés. Sur cette page du site 5euros, tu peux acheter la reformulation et la mise en page hyper pro de ton CV ou demander une lettre de motivation. Ça ne te coûtera que 5 € (inutile de prendre des options pour ce genre de prestation) et tu seras sûr de donner une bonne image. 

L’entretien

Il faut se présenter à l’heure et propre comme un sou neuf à l’entretien. Ca paraît évident et pourtant, certains témoignages de recruteurs sont édifiants. Alors bien sûr, il faut adapter ta tenue, ne va pas à un entretien pour un job saisonnier de plagiste en costume cravate et, au contraire, en jean troué pour un petit boulot d’hôtesse d’accueil !

comment trouver un job d'été avec la tenue adéquate

La tenue vestimentaire pour l’entretien : n’en faites pas trop !

Le « savoir-être » fait la différence, tu dois te montrer sous ton meilleur jour, sans en faire des tonnes. Et en tout cas, montrer une motivation de fer et ne jamais te dévaloriser !

Quels sont les salaires que l’on peut espérer ? 

Les jobs saisonniers d’été sont souvent payés au SMIC, c’est pourquoi il faut les choisir près de chez toi ou bien si l’hébergement est inclus. Si tu as un loyer à payer, c’est rarement intéressant. 

Là encore, pour la rémunération, bienvenue dans le monde fiscalisé des adultes où il est inutile de parler en brut mais en net. Une fois les cotisations déduites, il te reste 7,74 € de l’heure, soit environ 1174 € dans ta poche pour un mois à temps plein aux 35 heures.

Si c’est contrat en intérim, c’est souvent le même salaire, les primes à la fin en plus.

Désolé pour les mineurs, mais le salaire passe à 90 % du SMIC en-dessous de 18 ans, et 80 % en-dessous de 17 ans. Avant 16 ans, c’est au cas par cas et il faut des dérogations et l’autorisation des parents.

Si tu cherches un job d’été, tu vis probablement chez tes parents alors, même s’il n’est pas grassement rémunéré, c’est toujours de l’argent de poche bienvenu. Et puis tu as vu qu’il y en a de sympas et de toute façon, toute expérience est toujours bonne à prendre. 

En route vers ton job d’été !

Comment trouver un job d’été, tu l’as compris, c’est déjà un job en soi ! Alors crée ou peaufine ton CV et ta lettre de motivation et en route pour trouver le meilleur job saisonnier ! Et toi, raconte-nous : tu as galéré pour trouver un job d’été ? Que conseilles-tu à ceux qui vont se lancer ?

Trackbacks/Pingbacks

  1. C’est l’été ! Voici 18 idées pour en profiter et gagner un petit extra! - […] penses probablement que ces idées ne sont faites que pour des étudiants en quête de job d’été, mais ce…
  2. Travailler en milieu rural : non, il n'y a pas que les vendanges - […] vais donc vous parler de ces opportunités, notamment celles liées aux emplois saisonniers (des jobs d’été mais pas seulement) et à…

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

7 Partages
Partagez7
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp