Comment prévoir l’avenir en tant que salarié ?

L’année 2020 est décidément bien particulière. L’arrivée du Covid-19 dans nos vies a totalement bouleversé ton quotidien et celui de tes proches. Il a fallu t’adapter à un nouvel environnement, une nouvelle organisation, et notamment un nouveau rapport à ton travail. Même si l’économie reprend doucement, ton état d’esprit est sans doute bien particulier quant à l’avenir et au Coronavirus dont l’ombre plane au-dessus de nos têtes. Alors dans quel esprit se trouvent les salariés français actuellement ? ABC Argent t’explique tout !

La paralysie économique

Des études sont régulièrement menées auprès des salariés français afin de connaître leur état d’esprit. En janvier 2020, 82 % des actifs affirmaient se sentir en sécurité au sein de leur emploi, et avoir confiance en l’avenir. Malheureusement, la crise sanitaire liée au Covid-19 a tout changé. En effet, les employés se sentent menacés, et le nombre de demandeurs d’emploi atteint de bien tristes records. Un record a même été battu, celui tristement célèbre de 1996. Quant au PIB, il dégringole… A cause de tous ces faits, les salariés français se sentent nettement moins sereins concernant leur avenir professionnel. Car même si la majeure partie de la population a repris le chemin du travail, l’avenir n’est pas aussi clément qu’on pouvait l’espérer au début de l’année.

Le travail ET la santé

Les Français sont très inquiets. Non seulement pour leur travail évidemment, mais aussi pour la santé de leurs proches. En effet, l’inquiétude est vive, notamment dans certaines régions de France comme le nord-est ou encore la région parisienne. L’appréhension est alimentée par les médias et par les déclarations du corps médical. En outre, les Français s’inquiètent pour leur avenir professionnel, notamment pour les salariés qui ont connu le chômage partiel. 54 % d’entre eux seraient très soucieux de leur retour au travail, et craignent pour leur avenir au sein des entreprises qui sont, il faut bien l’avouer, en grande difficulté pour certaines. Quelques secteurs sont très touchés par la crise économique, ce qui remet en cause l’avenir de certains emplois malheureusement. Et les salariés en sont bien conscients.

Les promotions

Il est évident que les promotions sont remises à plus tard pour la plupart. La récession qui nous attend dans les mois à venir pourrait être terrible voire inédite. Il semble que la situation ne puisse pas réellement s’améliorer avant au moins 24 mois. De ce fait, autant dire que les promotions ne sont plus du tout à l’ordre du jour. Il va falloir trouver un moyen pour les sociétés de survivre et de ne pas mettre la clé sous la porte. Les secteurs les plus touchés actuellement sont ceux de la construction, la restauration, l’hôtellerie, l’automobile, l’aéronautique, le tourisme et l’événementiel. Leur avenir est incertain, et il est évident qu’il sera difficile actuellement de négocier une promotion ou une augmentation de salaire…

L’entrée sur le marché du travail

La génération Z fait son entrée sur le marché du travail. Et malheureusement, le marché du travail est saturé. Les jeunes diplômés sont très pessimistes, et ils ont raison de l’être car l’ambiance n’est pas au beau fixe. Rechercher un emploi en ce moment, et qui plus est un premier emploi, est un sacré défi. Ce sont 700 000 jeunes qui arrivent sur le marché de l’emploi, et leur situation est compliquée. Le Gouvernement a annoncé un plan pour sauver l’emploi jeune, mais les efforts seront longs et complexes. Ces jeunes de la génération Z vont devoir faire preuve de patience, ce qui est loin d’être évident quand on recherche un emploi pour la première fois. Le contexte économique et financier est particulièrement difficile, et il faudra déjà attendre septembre pour y voir un petit peu plus clair.

Une remise en question

La crise sanitaire du Covid-19 qui a entraîné une crise économique majeure semble tout remettre en question. Les salariés savent qu’ils doivent faire des efforts et poursuivre leur travail dans les mois à venir pour soutenir leur entreprise et sauvegarder leur emploi. Mais la plupart d’entre eux n’est pas prête à le faire à n’importe quel prix. Seulement 21 % d’entre eux estiment être prêt à patienter plusieurs mois et à faire des compromis. 10 % seraient d’accord pour accepter une rémunération en-dessous de ce qu’ils attendaient. Et 24 % ont envie de changement, rêvent de nouveaux horizons, et souhaitent avoir de nouvelles responsabilités au sein de l’entreprise. Enfin, 30 % des salariés se posent des questions sur leur réelle utilité au sein de leur emploi, ce qui prouve qu’il y a bel et bien un sacré malaise au sein des travailleurs de notre pays.

Tu l’auras compris, la situation est très compliquée, et ce n’est malheureusement que le début. L’avenir n’est pas bien joli, mais il faut simplement faire preuve de patience, et attendre que la crise sanitaire et économique ne soit qu’un mauvais souvenir. N’oublie pas que la patience est la vertu des sages

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

📩
1
×
×

Gagnez de l'argent facilement

Recevez nos méthodes et conseils chaque jour par e-mail :