Acheter de l’or, vendre de l’or : comment s’y prendre ?


As-tu déjà songé à acheter de l’or ? Il s’agit d’une manière de placer son argent parmi tant d’autres. Certes, ça n’est pas la méthode de placement la plus moderne… Mais l’or est considéré depuis très longtemps comme une valeur refuge pour sécuriser son capital, et il le reste ! Et contrairement à ce que tu penses peut-être, cet investissement n’est pas réservé aux riches.

Alors, j’ai invité Vincent du site commentfairedeseconomies.com à nous expliquer tout ce qu’il faut savoir pour acheter de l’or ou vendre de l’or, et pour en retirer un maximum de bénéfices tout en évitant les erreurs de débutants.

J’ai souvenir dans ma région normande d’une personne qui avait hérité d’une maison de son oncle. En voulant vider la maison pour la vendre, celle-ci est tombée sur des petits lingots accrochés sous les meubles et les tiroirs. Et la valeur du petit trésor a été évaluée à plus de 200 000 euros ! Je me souviens également d’un voisin qui en faisant des travaux a trouvé des Louis d’or dans le plafond !

Tu n’as probablement pas d’oncle Picsou mais peut-être as-tu des pièces ou des vieux bijoux en or. J’ai moi-même revendu il y a peu mon petit trésor d’enfant. A l’âge de 7-8 ans, j’écumais la plage en cherchant des coquillages et j’ai trouvé une chevalière en or.

Les plages regorgent de petits trésors de ce genre. Et les « chasseurs de trésor » avec leurs détecteurs sillonnent parfois le sable. Bilan de mon petit trésor : 80 euros. Ce n’est pas une fortune mais c’était un objet inutile pour moi, alors c’est toujours bon d’en avoir retiré un peu d’argent de poche.

Pourquoi acheter de l’or ?

L’or est une valeur sûre, et même une valeur refuge. Les investisseurs en bourse diversifient souvent leur approche en achetant le métal jaune. Certaines personnes achètent même des lingots. L’or possède plusieurs propriétés exceptionnelles. Il est parfaitement inaltérable ce qui lui permet de conserver son poids à travers le temps. On peut donc le diviser très facilement sans perte.

Après l’immobilier, les liquidités et l’assurance-vie, acheter de l’or est le 4ème placement préféré des français. Ça mérite bien un article !

Si, pour beaucoup, l’or est un placement réservé à une élite, tu vas voir que c’est finalement assez accessible. Tu peux donc thésauriser comme oncle Picsou ou tu peux décider de vendre. Mais dans ce domaine comme dans d’autres, les Rapetous sont présents… Fais donc attention aux arnaques et tâche de rester dans le cadre de la devise de ce blog : « 100% bon plan, 0% arnaque » comme dit Nicolas.

Acheter de l’or, vendre de l’or : comprendre les variations de cours

L’or peut se présenter de différentes manières : mines, pièces, lingots… Sur une longue période, l’or conserve son pouvoir d’achat mais il faut garder à l’esprit que des variations rapides et brutales peuvent arriver.

En plus, les cours ne montent plus systématiquement. Mais il y a quelques bons exemples… En 2005, l’once atteint 500 $, du jamais vu depuis 1983. En 2008, la barre des 1000$ est dépassée. Celui qui a acheté en 2005 et revendu en 2008 a fait une sacrée bonne affaire ! Et c’est pas fini, car en 2011, l’once atteint 1900$. Ça s’explique par la demande croissante des pays émergents comme la Chine ou l’Inde.

Le cours de l’or varie en fonction des annonces et des événements internationaux. Il baisse quand la Chine a une croissance en baisse, il monte quand le conflit syrien s’intensifie, ou après les attentats du 11 septembre… Le cours de l’or peut aussi varier en fonction de la qualité de l’or vendu au moment présent sur le marché. Cela dépend des mines d’où provient l’or : teneur en or de l’extraction, risques géopolitiques dans les régions de production…

Alors, tu vas me dire : « Comment savoir ? Comment se tenir au courant ? »

Depuis la fermeture du marché de l’or à Paris en août 2004, il n’y a plus de cotation officielle en France pour les pièces et les lingots d’or. Pour acheter de l’or et le vendre les intermédiaires se réfèrent aux cotations publiées par CPR Or. La cotation est effectuée chaque jour à 13 heures. Tu peux regarder sur le site cpordevises.com ou sur celui de la Banque de France.

vendre de l'or pépite

Elle a belle mine, cette pépite d’or !

Quelle est la valeur de l’or physique ?

Maintenant qu’on a posé les bases des variations des cours de l’or, on va s’intéresser à la valeur de l’or physique et bien réel. Celui que De Funès aime palper dans La folie des grandeurs : « Il est l’or, monseignor, l’or de se réveiller ».

D’abord la valeur dépend de la pureté de l’or. Un métal pur est très difficile à obtenir donc on admet qu’il soit allié, c’est-à-dire mélangé à d’autres métaux. La valeur de ton or dépend donc de la pureté de l’alliage.

Pour définir la teneur de l’alliage, on s’exprime en millièmes. En France, on trouve surtout du 750 millièmes (soit 75% d’or), poinçon à tête d’aigle, appelé aussi 18 carats. Donc en fonction de l’alliage, il faut déduire le pourcentage pour avoir la quantité d’or pur.

Exemple : si le prix du gramme d’or fin est de 10 euros, on détermine le prix de 100g d’or à 18 carats (750 millièmes) en faisant le calcul 10 x 100 x 0,75 = 750 euros

Passons maintenant aux appellations pour savoir de quoi on parle !

L’or physique sous toutes ses formes

Le lingot d’or, ça fait rêver, hein ? Il n’y a qu’un type de lingot. Il pèse entre 995g et 1005g et sa teneur en or (son titre) est au minimum de 900 millièmes.

La barre :

  • La barre dite « internationale » pèse entre 10,8862 et 13,3744 kg. C’est très précis ! En général ça équivaut à 400 onces. Son titre est au moins égal à 995 millièmes.
  • La barre « toc » a le même poids que la précédente mais le titre est entre 900 et 916 millièmes.

Il y a une cotation spécifique pour la barre et le lingot.

Pour rendre l’or accessible au plus grand nombre, certaines sociétés proposent des lingotins. Le poids est entre 1 et 50 grammes. Le poids peut aussi être exprimé en once. Sache qu’une once équivaut à 31,103 g.

Ensuite, il y a les pièces. Le cours des pièces suit le cours de l’or mais elles bénéficient d’une prime. Chaque pièce a un poids très précis (et oui, encore la pesée !). Par exemple, la pièce la plus échangée est « le 20 francs » dit aussi « Napoléon ». Elle pèse 6,45g dont 5,80644g d’or pur.

Au calcul que nous avons fait plus haut, il faut ajouter une prime. Et cette prime est variable. Par exemple, en 1980 (invasion de l’Afghanistan par les soviétiques), la prime est passé de 40% à 130%… Belle plus-value !

Mais attention à l’état de la pièce ! Le prix est toujours entendu pour une pièce irréprochable. On dit qu’elle doit être « de bonne livraison ». C’est à dire pas d’usure, pas de taches, pas percées…

Alors, acheter de l’or, combien ça coûte ?

Bon, maintenant que tout le monde a son diplôme… tu te demandes combien ça coûte ces petites cochonneries ?

Tu l’as bien compris, les prix varient. Mais pour te donner un ordre d’idée, au moment où j’écris ces lignes (en septembre 2019), on trouve le « Napoléon » aux alentours de 270 euros. C’est donc un investissement relativement abordable. Et il faut compter une cinquantaine d’euros pour un lingotin d’1 gramme. C’est tout petit : environ la taille d’une carte SD… Ne le perds pas !

Où aller pour acheter de l’or ?

Il faut aller chez un professionnel. Pour ce type d’opération, il existe quelques sites en ligne, comme par exemple le site du Comptoir National de l’Or. Mais je préfère largement avoir une personne en face ! Et donc, il faut aller à Paris, quartier de la Bourse. C’est là que se trouvent les officines spécialisées, bureaux de change et de numismatique. Tu en profiteras pour aller voir la tour Eiffel, mais attention aux pick-pockets !

Tu peux aussi t’adresser à ton agence bancaire mais il y a des frais de commission.

Quelles précautions prendre ?

D’abord, si  tu veux garder de l’or chez toi, il faut le faire assurer. Et l’assurance va te demander de prendre des précautions, comme d’avoir un coffre. Donc il faut prendre en compte ce facteur avant de te lancer. Tu peux aussi louer un coffre à la banque (entre 80 et 500 euros pour un an).

Si tu veux bénéficier du régime fiscal de l’or d’investissement (régime détaillé plus bas, du coup tu vas lire l’article en entier ;)), les barres, lingots et autres doivent être supérieurs à 1g avec une pureté d’au moins 995/1000. Pour les pièces, c’est plus compliqué. Elles doivent dater d’après 1800, avoir eu cours dans le pays d’origine et être vendues habituellement à un prix qui ne dépasse pas plus de 80% de la valeur de l’or.

Concernant les lingots et les barres, attention, car les lingots chargés au tungstène existent. Chaque barre ou lingot doit être frappé de la marque personnelle du fondeur, du numéro d’essai, du titre et du poinçon de l’essayeur. C’est un professionnel qui vérifie la pureté de l’or. L’achat doit être accompagné d’un certificat d’essai ou d’authenticité.

Pour les pièces, il faut exiger une livraison « sous sacs scellés ». Cela facilite la revente. Et attention aux fausses pièces !

Pour lutter contre le blanchiment d’argent, l’établissement vendeur peut demander une pièce d’identité et relever l’identité si la transaction est supérieure à 8000 euros. Mais tu peux exiger l’anonymat vis à vis de l’administration fiscale. Si tu en est à 8000 euros de transaction, c’est que tu as bien appliqué toutes les astuces de ce blog ! 🙂

acheter de l'or trésor

Acheter de l’or, c’est quand même plus simple que de jouer à la chasse au trésor !

Tu veux vendre de l’or ? Évite les arnaques !

Pour éviter de te faire détrousser, je te conseille d’abord d’aller dans des bijouteries ou des boutiques qui ont pignon sur rue. Ne va pas voir les acheteurs ambulants qui viennent dans les villes en étant annoncés par des flyers ou dans le journal.

A fuir aussi, le rachat par correspondance via internet. Je conseille souvent de trouver ton bonheur sur internet mais là, ce n’est pas le bon plan. Ce que tu envoies peut revenir abîmé ou cassé et tu seras sans recours !

Comme je t’ai dit, je préfère avoir affaire à une personne physique. Tu peux jauger et évaluer le professionnalisme de la personne. Tu peux la tester en demandant la composition exacte de l’alliage, en posant la question des taxes, etc.

La fiscalité de l’or

En parlant de taxe, c’est le professionnel qui s’occupe de la reverser, ce qui réduit un peu la valeur que tu vas tirer de ton trésor.

On peut choisir l’option de taxe que l’on veut :

  • Taxe sur les métaux précieux (TMP) : C’est un prélèvement forfaitaire de 11,5% au 1er janvier 2018 du produit de la vente (elle s’élevait à 8% au 31/12/2013), sans condition particulière, supporté par le vendeur. La taxe est donc déduite lors de la vente. En réalité, cette taxe est composée de la TMP proprement dite (Taxe sur les Métaux Précieux, dont le taux s’élève à 11,0 %) et de la CRDS (Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale, dont le taux est fixé à 0,5 %).
  • Taxe sur l’or d’investissement (lingots, pièces napoléon…) ou TPV (taxe sur la plus-value). C’est un prélèvement de 36,2 % (au 1er janvier 2018) sur la plus-value, avec conditions et remises particulières, supporté par le vendeur. La taxe est également déduite lors de la vente.

Le seul moyen d’alléger la note est d’opter pour la taxation sur la seule plus-value, au taux de 36,2%, qui prévoit un abattement de 5% par année de détention à compter de la troisième. Elle permet donc d’être totalement exonéré après 22 ans. Reste que la plupart des Français ne peuvent pas profiter d’une telle option, qui nécessite de détenir une facture, afin de prouver la date d’achat et de calculer la plus-value.

Tu peux calculer les taxes sur le site du Comptoir des Tuileries.

A noter pour nos amis belges et allemands que, dans ces beaux pays, il n’y a pas de taxe ni à l’achat, ni à la revente. Les petits malins qui souhaitent profiter de ce bon plan peuvent s’exposer à une condamnation pour fraude fiscale. En revenant en France, tu dois signaler l’opération aux services fiscaux.

Attention : le paiement en espèces est interdit pour ce genre d’opération.

Les autres choses à savoir

Demande un contrat écrit ! Celui-ci est obligatoire et cela évite quelques dérives. Vérifie les infos : numéro d’identification de l’entreprise (souvent en bas de page), date, valeur…

Les négociants doivent afficher clairement le prix de rachat.

Tu bénéficies d’un droit de rétractation. Ce droit ne porte que sur la revente de bijoux, et ne s’applique pas aux cessions d’or investissement (c’est-à-dire les pièces et lingots). Tu peux utiliser un formulaire type de rétractation.

Tu as un délai de 48 heures pour changer d’avis, sans justification à donner ni pénalité à payer. Et tu peux donc casser le contrat de vente conclu en bijouterie ou dans un comptoir spécialisé. Il suffit pour cela de remplir un bordereau détachable, remis en même temps que le contrat, et de le confier en main propre au commerçant, voire de l’envoyer par courrier électronique.

Si l’acheteur professionnel ne restitue par l’objet, il doit verser au vendeur une somme d’argent égale au double du prix de vente. Attention : pour ne pas perdre de clients, certaines boutiques enfreignent la loi, et acceptent d’effectuer tout de suite le paiement, tout en gardant la marchandise, quand c’est l’inverse qu’il faudrait faire.

Voilà, maintenant que tu sais tout, tu connais quelques questions à poser (et les réponses !) pour vérifier si la personne en face de toi est sérieuse.

A qui s’adresser pour vendre de l’or ?

En fonction de la nature de ce que tu as à vendre, tu ne vas pas t’adresser aux mêmes personnes.

Pour des bijoux en bon état, tu peux aller chez un vrai bijoutier qui valorisera aussi les pierres incrustées. Au passage, il peut être intéressant de demander des certificats de valeur. Ils te seront utiles pour justifier à l’assurance en cas de cambriolage. Ces certificats sont parfois payants.

Pour les bijoux cassés, tu peux t’adresser à des enseignes spécialisées qui vont les refondre : comptoir national de l’or, Or cash, etc.

Pour des pièces en or (ou en argent d’ailleurs), tu peux t’adresser à un numismate. Mais attention, les pièces valent parfois moins pour leurs valeurs de collection que pour leur poids en métal précieux.

Pour les lingots et barres, articles un peu plus délicats et particuliers, comme je l’ai indiqué précédemment, il vaut mieux aller quartier de la Bourse à Paris. Mais alors là, bonjour le stress pour le transport !

Certains produits comme les lingots, Louis d’or ou Napoléon bénéficient d’une plus-value (voir au début de l’article) grâce à la demande permanente et au profil particulier de ces produits. On parle d’or d’investissement.

Enfin, tu peux aller au Crédit Municipal (s’il y en a un dans ta ville) ou encore tenter les enchères (très simples, mais attention aux frais, environ 20% du prix de vente). Cela vaut pour les bijoux et les pièces.

vendre de l'or bague

Tu as une bague en or à vendre ? Ne la confie pas à n’importe qui.

Quelle valeur de l’or à la revente ?

Pour rappel, il n’y a pas de prix officiel de l’or, en France. Alors mieux vaut prendre quelques précautions (voir plus haut).

Pour la vente, il ne faut pas hésiter à demander des estimations à plusieurs experts. Car, si le rachat est calqué sur le cours boursier de l’or, il existe de nombreux écarts entre les acheteurs. Certains sont plus radins que d’autres. Les estimations sont souvent gratuites (à demander au préalable).

L’or papier

Qu’est-ce que c’est que cette invention-là ? Eh bien comme pour l’immobilier (avec l’immobilier physique et les SCPI), il existe l’or physique et l’or papier.

Personnellement, je ne suis pas fan de l’or papier car j’aime bien l’économie réelle, toucher les choses. Mais il faut savoir que cela existe et que tu peux donc acheter de l’or papier. Beaucoup d’investisseurs en bourse équilibrent ainsi leurs portefeuilles.

Les fonds aurifères sont des SICAV ou autres fonds de placement qui investissent dans les mines et les sociétés minières. Le cours de ces actions sont plus instables que le cours de l’or.

Les titres indexés sur l’or physique (exchange traded gold) suivent le cours de l’or. La valeur est garantie par de l’or physique conservé à Londres. Ce sont des obligations qui s’achètent et se revendent comme des actions par l’intermédiaire d’un compte titre classique.

Tu sais tout !

Voilà donc les différentes possibilités qui s’offrent à toi si tu souhaites acheter de l’or pour devenir riche comme Crésus ou vendre de l’or pour arrondir tes fins de mois. J’espère que cet article a été une mine d’or pour toi. 🙂 Bon OK, j’avoue qu’elle était facile, celle-là, mais il fallait bien que je la place ! 😉

Et toi, as-tu de l’or ? Songes-tu à en vendre ? Ou, maintenant que tu as lu cet article, vas-tu acheter de l’or ? Si tu souhaites aller plus loin sur le sujet, sache que Vincent a publié une liste de livres sur l’or et autres investissements. Merci à lui en tout cas pour cet article qui nous a déjà bien éclairé.

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

15 Partages
Partagez15
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp