Tout savoir sur le Ripple et sa crypto-monnaie

Alors que le bitcoin prend de plus en plus d’ampleur et est connu de tous, même de ceux qui ne sont pas familiers du monde de la Bourse, il est une autre monnaie virtuelle qui s’impose peu à peu : le Ripple. Considéré comme la troisième plus grande crypto-monnaie du marché actuel, le Ripple commence doucement à faire de l’ombre à ses concurrents. Zoom sur cette monnaie virtuelle et ses quelques caractéristiques.

Qu’est-ce-que le Ripple ?

Fondée en 2012, à San Francisco, la société Ripple a mis en place une crypto-monnaie appelée XRP dont le logo représente un X entouré d’un cercle violet, bleu et vert turquoise. Bien que très souvent considéré comme étant le nom d’une monnaie virtuelle, Ripple est en réalité le nom de la société qui a créé le XRP, aujourd’hui disponible sur tous les plus grands marchés financiers. Comme toute autre crypto-monnaie, le XRP a pour objectif de proposer des transactions financières sécurisées et rapides grâce à la blockchain. Cette monnaie virtuelle s’apparente à des tokens dont le prix varie constamment en fonction de l’offre et la demande. Comme ses principaux concurrents, le bitcoin et l’Ethereum, il est possible d’acheter du Ripple et de le vendre sur différents marchés internationaux.

Créatrice du protocole de paiement Ripple, l’entreprise américaine souhaite, sur le long terme, pouvoir remplacer le protocole SWIFT, qui permet de transférer des fonds d’un pays à un autre de manière totalement sécurisée.

Le protocole SWIFT étant particulièrement lent (il peut aller jusqu’à plusieurs jours de traitement), Ripple compte sur sa rapidité pour prendre le pas sur son concurrent. Aujourd’hui, la société Ripple travaille plus de 70 banques internationales, dont Le Crédit Agricole, American Express ou encore la BBVA.

Comment fonctionne-t-il ?

Avec Ripple, il est possible d’envoyer de l’argent à n’importe qui, à travers le monde entier. Les différents intermédiaires de cette transaction font ensuite tout le travail de conversion, d’une devise à l’autre. Par exemple, si vous envoyez une somme en euro à quelqu’un qui réside en Amérique, ce dernier recevra l’équivalent en dollars grâce au travail de deux différents intermédiaires. Le premier intermédiaire se charge de convertir vos euros en crypto-monnaie XRP, puis le second convertira cette somme de XRP en dollars afin de les transmettre à votre destinataire final.

Attention, le réseau Ripple comprend deux taxes qu’il convient de prendre en compte avant toute opération. La première est une taxe de transaction qui sert à prémunir le réseau des fausses opérations financières. Cette taxe est variable et est votée par les validateurs du réseau.

Enfin, la taxe de passerelle s’élève à 1% et est mise en place pour gérer les conversions entre devise réelle et XRP.

Le Ripple en quelques chiffres

Bien que légèrement inférieur au bitcoin, le Ripple est l’une des monnaies virtuelles les plus populaires au monde ! Aujourd’hui, le nombre total de tokens existants s’élève à plus de 99 milliards dont 40 milliards sont actuellement en circulation. La société mère ne détient, quant à elle, « que » six milliards de ces tokens.

D’autre part, Ripple supporte un total d’environ 1500 transactions par seconde, là où Bitcoin n’en supporte que six et Ethereum quinze. Fort d’une rapidité d’exécution des plus remarquables, le temps de transaction du Ripple n’excède généralement pas les cinq secondes quand celui du bitcoin approche une heure !

Comment acheter du Ripple ?

Désormais, il est possible d’acheter du Ripple sur la grande majorité des plate-formes d’investissements, et ce, contre des dollars ou des euros. Cependant, il est également possible de s’en procurer moyennant l’échange d’autres tokens ou monnaies virtuelles comme le bitcoin ou l’Ethereum. Deux options d’achat s’offre alors à vous :

  • D’une part, vous pouvez effectuer votre achat via un virement bancaire, votre carte bleue ou en passant par la plate-forme de paiement en ligne PayPal.
  • D’autre part, vous pouvez aussi acheter du bitcoin avant de les transférer sur des plate-formes d’échange pour les transformer en XRP.

Comme pour toutes les autres monnaies virtuelles, il est conseillé d’acheter du Ripple sur des sites connus et parfaitement sécurisés comme eToro, Coinbase ou encore Binance.

Comment stocker du Ripple ?

Pour les conditions de stockage, le Ripple ne fait aucunement exception. Ainsi, il est possible de le conserver dans n’importe quel portefeuille crypto, comme toutes les autres monnaies virtuelles. Certains comme le Ledger Nano ou le coffre-fort Trezor sont particulièrement conseillés. Ces fameux portefeuilles, également appelés « wallet » permettent à ceux qui les utilisent d’y stocker les cryptomonnaies obtenues. Ils peuvent s’apparenter à des coffres-forts puisqu’ils permettent à vos investissements de rester bien au chaud, en toute sécurité, en attendant d’être utilisés.

La plupart du temps, ces portefeuilles prennent la forme de logiciels, d’applications mobiles ou encore de fichiers soigneusement cryptés. Dans tous les cas, ces wallets disposent tous d’un mot de passe ou d’une clé secrète, que seul l’utilisateur doit connaître et utiliser.

Même si une grande variété d’applications prévues à cet effet s’offrent à vous, vous pouvez opter pour le portefeuille officiel de Ripple. Pour ce faire, rendez-vous sur le site Gatehub et créez-vous un compte.

Quels sont les avantages du Ripple ?

Comme toutes les cryptomonnaies, le Ripple dispose de nombreux avantages variés. Parmi eux, on retrouve la rapidité des transactions, domaine dans lequel la société s’illustre avec brio. En effet, comparé au bitcoin, dont le temps de transaction peut parfois aller au-delà d’une heure, le Ripple enregistre des transactions très rapides, de l’ordre de 2 à 5 secondes seulement ! Tout cela, sans compter la possibilité de faire environ 1500 transactions par seconde.

D’autre part, en plus de proposer des transferts de fonds à l’international avec très peu de frais, l’entreprise Ripple dispose d’un nombre très élevé de partenariats, notamment avec quelques-unes des plus grandes banques mondiales.

Quels sont ses inconvénients du Ripple ?

Enfin, parmi les quelques inconvénients du Ripple, on peut noter la forte volatilité des XRP pour le secteur bancaire et une centralisation relativement importante. D’autre part, il est impossible de miner des XRP, aussi les comptes intermédiaires doivent être constamment pré-remplis en prévisions des conversions de devises.

Pour finir, le Ripple enregistre une trop forte différence entre le nombre total de tokens existants et ceux en circulation sur le marché. Un fossé qui pourrait faire perdre de la valeur à cette crypto-monnaie, en un rien de temps…

1 Commentaire... et le vôtre?

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

📩
1
×
×

Gagnez de l'argent facilement

Recevez nos méthodes et conseils chaque jour par e-mail :