Le top 6 des sites de jobbing pour te faire un petit extra


Le contrat à durée indéterminée est toujours le Saint Graal pour la plupart des travailleurs. Mais d’autres parviennent à arrondir leurs fins de mois par des missions ponctuelles. Certaines réussissent même à se constituer un véritable salaire, uniquement grâce à leur voisinage ou en s’installant à leur compte. Les sites de jobbing sont dans cette veine, promettant d’apporter des micro-rémunérations pour des tâches rapides et accessibles au plus grand nombre. Mais avant que tu ne te lances tête baissée dans cet univers et que tu ne t’inscrives sur un site de jobbing, voilà quelques informations qui te seront utiles.

Qu’est-ce que le jobbing ?

Le jobbing désigne un travail occasionnel. En règle générale, il concerne des services de particulier à particulier. Tu recherches de l’aide pour monter un de tes meubles ? Une plate-forme de jobbing est là pour t’apporter une paire de bras supplémentaire. Tu voudrais faire garder ton chien le temps de tes vacances ? Cette même plate-forme t’aidera à trouver un dogsitter. Mais certains sites se professionnalisent dans un secteur spécifique.

Le jobbing concerne essentiellement des services : plomberie, aide au déménagement ou aux devoirs, petsitting… Ce sont des missions généralement courtes, qui rapportent entre quelques dizaines et quelques centaines d’euros.

Un concept en vogue

Le jobbing fait partie de ce que l’on appelle « l’uberisation », ce phénomène qui touche des domaines de plus en plus variés. Tu connais MyMajorCompany ou Ulule ? C’est de l’uberisation. Idem pour AirBnb. Et BlaBlaCar. Et HelloCasa. Le jobbing fait partie de cette tendance. Et les sites le concernant sont nombreux : NeedHelp, Jemepropose, Allovoisins, Stootie, 5euros

C’est sur ces sites de jobbing que je vais me concentrer. Voilà des exemples où tu pourras commencer à trouver des missions à ta hauteur. Je te présente leur fonctionnement ainsi que leurs avantages.

NeedHelp, un site de jobbing de référence

Comme souvent dans les secteurs en plein boom, beaucoup de plates-formes apparaissent, mais d’autres disparaissent également. J’ai donc sélectionné des plates-formes « solides », qui ne risquent pas de fermer du jour au lendemain.

C’est tout à fait le cas de NeedHelp, qui se présente comme l’une des références dans son domaine. Elle est en place depuis 2008, et affirme compter près de 270 000 membres. Comme souvent, ce sont là des chiffres commerciaux : difficile d’en déduire le nombre de membres réellement actifs. Cela dit, tu peux me faire confiance lorsque j’affirme qu’il s’agit là d’une grande communauté, où de nouvelles annonces sont régulièrement publiées.

La polyvalence du jobbing

La plupart des sites de jobbing proposent une foule de services différents. Et NeedHelp fournit le premier exemple de cette polyvalence. Presque toutes les tâches susceptibles d’être réalisées par des particuliers sont concernées :

  • Bricolage, qui reste le secteur ayant le plus de sous-catégories (électricité, pose de carrelage, montage de meubles, etc)
  • Déménagement
  • Nettoyage
  • Informatique
  • Garde d’animaux
  • Etc.

Sur NeedHelp, tu pourras aussi mentionner les véhicules dont tu disposes, allant du vélo jusqu’au camion de plus de 9 m3. NeedHelp te permet ainsi de te démarquer si tu disposes d’un véhicule spacieux.

Les demandes d’aides ne sont pas submergées par les offres. En effet, la plupart des annonces reçoivent entre 0 et 3 réponses, même sur des demandes basiques (comme changer un pneu ou monter un dressing). Je perçois cela plutôt comme un avantage : c’est juste ce qu’il faut pour répondre à l’offre d’un jobbeur en herbe comme toi.

D’autre part, de nombreuses annonces, voire la plupart d’entre elles, ont un budget marqué « A définir ». NeedHelp incite à la négociation car il ne fixe aucun prix de base, pour aucune prestation. Un atout non négligeable si ton ambition est de te professionnaliser.

NeedHelp site de jobbing

Sur NeedHelp, la liste des compétences proposées est longue.

Le jobbing des grandes villes

NeedHelp semble tenir ses promesses. La véritable contrainte concerne la proximité des offres, fréquente dans ce domaine. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si un tiers des freelances créatifs sont basés à Paris : cela offre toujours la possibilité de travailler chez le client. Sur NeedHelp, dans la capitale, la plupart des annonces suggérées restent à portée de vélo, soit sous la barre des 10 kilomètres.

En province, en revanche, les distances grimpent de manière vertigineuse : pour une localisation dans un petit village du Lot, les annonces disponibles me feraient parcourir entre 80 et 150 kilomètres. Je trouve certes quelques annonces sur Toulouse. Mais passés ces quelques choix, les distances grimpent de nouveau de façon prodigieuse.

Comme pour les sites suivants, l’inscription sur NeedHelp est simple, et les offres sont présentes et claires. Prends soin d’activer les notifications pour être réactif lorsqu’une annonce dans tes cordes est publiée.

Allovoisins et ses 3 millions de membres

270 000 membres, c’est un chiffre conséquent pour un site de jobbing. Mais toujours en gardant à l’esprit que ce sont des chiffres difficilement vérifiables, on peut faire beaucoup, beaucoup mieux. Au moment où j’écris ces lignes, Allovoisins affirme avoir reçu son trois millionième membre !

Dans la cour des grands

Côté demandeurs, aucun problème : la création d’une annonce te prendra une minute, montre en main. Côté jobbeurs, en ayant testé le secteur du bricolage dans un rayon de 30 kilomètres autour de mon village, j’avais déjà de quoi proposer mes services.

Le site s’accompagne d’un blog sur lequel des témoignages sont publiés. Le ton est commercial, c’est pourquoi je doute qu’ils soient réels. Mais les informations restent valables : tu pourras y piocher des idées de service à rendre à tes voisins.

Et surtout, le gros atout d’Allovoisins, c’est qu’une part importante des annonces porte sur la location de matériel. Une idée intéressante pour rentabiliser ta vieille scie circulaire ou ton perforateur.

blog Allovoisins site de jobbing

Le blog Allovoisins, une mine d’idées pour tes services.

Le Bon Coin version jobbing

Le directeur d’Allovoisins affirme afficher 150 000 annonces par mois. Mais cela ne signifie pas que tu y trouveras forcément des annonces de qualité, ou même ton bonheur. Le pire, ce sont les annonces marquées comme « non rémunérées ». Bien souvent, ce ne sont pas des annonces de jobbing. Si elles sont minoritaires, tu vas y croiser des annonces d’une dame donnant une portée de chatons contre bons soins, ou d’un homme voulant acquérir des moutons pour son éco-pâturage.

D’après Ouest France, le site réclamerait un abonnement pour avoir accès à l’ensemble des offres. C’est quelque chose que je n’ai pas retrouvé sur le site, a priori parce que la fonctionnalité est plutôt adressée aux utilisateurs réguliers. A vérifier, donc.

Si c’est avéré, il faut être sûr de rentabiliser cet abonnement. La plupart des sites de mise en relation prennent des commissions sur les prestations effectivement réalisées, ce qui est plus intéressant. Et c’est d’autant plus problématique pour Allovoisins que tu y trouveras des demandes proposant des prix bradés. Si tu vises des services professionnels, privilégie les offres marquées « Sur devis ».

Jemepropose, la triple casquette

En ce qui concerne Jemepropose, il est édité par une société du nom d’HelloWork, qui réalise également un autre site de jobbing, mais centré sur les services. Jemepropose, lui, a trois casquettes : le jobbing, les services et l’emploi.

Jemepropose site de jobbing

Liste de services proposés sur Jemepropose

Gratuité et qualité

Cette fois, Jemepropose dit mettre 150 000 annonces en ligne chaque mois, et disposer de 600 000 profils sur son site. Comme Le Bon Coin, la mise en ligne d’une annonce est gratuite : seule la mise en avant de cette annonce est payante.

A priori, Jemepropose est prometteur. Les descriptions que j’ai pu voir me donnent l’impression que la concurrence marche bien : les prix semblent honnêtes pour le jobbeur comme pour le demandeur.

Et surtout, nombre de descriptions de jobbeurs mettent en avant les compétences. Tu trouveras des « Bonjour, je propose une formation d’aide à la conduite en tant que moniteur professionnel » et autres « Bonjour/Bonsoir, aide-soignante expérimentée, je vous accompagne dans tous les gestes du quotidien ». A voir dans les faits, mais cela incite à la confiance et à donner le meilleur de soi quand on débute. Idéal, que ce soit pour arrondir ses fins de mois ou viser la professionnalisation.

Veiller à cette qualité

C’est justement sur cette qualité apparente qu’il va falloir prêter attention. De nombreux retours de clients font état de jobbeurs manquant clairement de sérieux, sans gêne ou annulant un service à la dernière minute et sans explication.

Attention, ce n’est pas la faute de Jemepropose, qui a même un truc en plus : des missions à caractère collaboratif. Mieux : si tu te démarques par ton sérieux, il est possible pour toi de prendre l’ascendant sur la concurrence dans ton secteur. Alors, donne-toi à fond !

YoupiJob, l’accent sur la qualité

Le site Youpijob lui-même se définit comment souhaitant « rendre le service à domicile accessible par l’usage et par le prix ». Il est présent en France, mais aussi en Belgique et en Suisse. D’autre part, il travaille en partenariat avec l’assureur AXA, qui te fournira une assurance pour les jobs réalisés avec Youpijob.

Youpijob site de jobbing charte

Youpijob annonce la couleur : il te faudra signer cette charte de qualité.

Un gage de qualité

Lorsque tu vas faire ton inscription sur YoupiJob, tu devras accepter une charte de qualité. Tu vas devoir certifier que ton identité est authentique, ce qui est normal (cela semble symbolique, mais les administrateurs sont en droit de te bannir du site si tu ne te conformes pas à la charte). On t’imposera des critères quant à tes prestations, comme « Je laisserai l’endroit de la prestation propre » ou « Je serai à l’heure aux jobs ».

C’est ce qui démarque cette plate-forme : la recherche de la qualité. D’ailleurs, YoupiJob compte moins de sous-catégories que NeedHelp par exemple. Mais avant de pouvoir postuler à un secteur d’activité (le bricolage par exemple), il faut rédiger un texte justifiant de ses compétences et cocher la case « Je déclare sur l’honneur avoir les compétences pour… ».

Bien sûr, le mensonge est toujours possible. D’ailleurs, le texte que tu entres n’est pas lu par un modérateur, qui accepterait ou non de valider ta compétence : il est exclusivement destiné à tes futurs clients. Il est donc tout à fait possible de passer outre. Mais YoupiJob cherche clairement à éviter les mauvaises expériences pour les personnes signalant un besoin (les « Posteurs »). Elle incite à responsabiliser les jobbeurs, qui doivent faire le point sur leur outillage et leurs compétences.

Après l’inscription, la plate-forme te confie une note de 95/100. C’est à toi, ensuite, de conserver cette note le plus haut possible grâce aux évaluations de tes clients.

Un dernier avantage pour la route : YoupiJob autorise depuis peu le paiement des prestations en tickets CESU.

Des tarifs moyens

Côté Posteur, la plate-forme est également assez attrayante : selon la nature du besoin demandé, elle propose une foule d’options. Mais surtout, elle recommande une durée et une rémunération horaire.

Cette rémunération part des prix moyens qui sont constatés sur le site. En incitant à niveler le prix de ses prestations pour être dans la moyenne, cela peut léser certaines personnes, en particulier d’éventuels professionnels. Le prix moyen d’une prestation à Paris n’est pas toujours le même que cette même prestation en province.
Mais ce n’est pas véritablement un défaut, dans le sens où cela permet aussi aux particuliers de rendre des services et d’obtenir un complément de salaire. De plus, les professionnels aguerris peuvent toujours mettre en avant leur savoir-faire pour justifier des tarifs plus élevés.

site de jobbing Youpijob offre

Youpijob t’aise à faire ta proposition en t’indiquant les temps et tarifs horaires moyens.

Stootie, le jobbing immédiat

Stootie a été fondé en 2011. Cette start-up collaborative a tout pour plaire : elle aurait franchi la barre du million d’utilisateurs en 2018, dit recenser 30 000 annonces mensuelles et se rémunérer par une commission de 3% sur les services effectivement réalisés. Alors, qu’est-ce qu’on attend ?

Un coup de main dans les 20 minutes

Ce qui distingue Stootie, c’est l’immédiateté potentielle de ses recherches. Je t’explique : pour publier une annonce, tu dois répondre à un QCM particulièrement complet. Il prend 30 secondes à remplir et, une fois complété, un texte t’informe : « Vous allez recevoir des propositions au maximum dans… » suivi d’un décompte de 20 minutes.

C’est ce que promet Stootie : trouver rapidement un coup de main. En outre, la plate-forme utilise énormément la géolocalisation pour trouver des prestataires pas loin de chez toi. C’est réellement des coups de pouce rémunérés entre voisins, l’exact contraire de plates-formes demandant de parcourir 60 kilomètres pour un remplacement de tuyau.

Et ces avantages pour les demandeurs se répercutent sur les jobbeurs. Cette méthode est impeccable pour improviser très rapidement des services rémunérés : plutôt que de t’ennuyer devant ta télévision, dégaine l’appli (côté jobbeurs, il faut fonctionner par smartphone) et vois si une personne qui habite à deux rues de chez toi n’a pas besoin d’un coup de main pour son déménagement.

La loterie des jobbeurs

Le site fonctionne très bien, les services sont très complets et regroupés en quatre grandes catégories. Les retours des clients soulignent une fois encore le problème récurrent sur les plates-formes de jobbing : il y a de très bons et de très mauvais jobbeurs. Presque personne ne fait de reproche au site en lui-même, mais on déplore parfois les mauvaises prestations, voire même les dégâts qu’elles ont entraînés.

Pour toi qui te lances, je te le répète : donne-toi à fond, en étant honnête sur tes compétences, pour inciter les gens à faire appel à toi et pour fidéliser tes clients. Il y a un statut différent pour les particuliers et les professionnels. Ton profil s’accompagne d’une note moyenne sur 5, alors assure-toi qu’elle reste au plus haut !

Stootie site de jobbing

Stootie s’engage à te trouver des propositions en quelques minutes. Top chrono !

5euros, le site de jobbing à prix réduit

Un dernier site de jobbing est un extra-terrestre : 5euros. Son nom l’indique clairement : il propose des offres de micro-services à partir de 5 euros. Mais il n’est pas question de bricolage, d’aide à l’apprentissage ou de garde d’animaux : ici, seuls les services dématérialisés sont concernés.

A l’heure actuelle, 5euros affirme avoir livré près de 350 000 micro-services. Il constitue l’alternative francophone la plus célèbre à Fiverr, l’une des plus grandes plates-formes anglophones pour freelances, puisque celle-ci propose également des prestations à partir de 5 dollars.

La qualité au rendez-vous

A ce prix, tu pourrais avoir envie de penser que la qualité doit laisser à désirer. Mais comme sur la plupart des plates-formes où l’on vend un produit ou un service, les auteurs sont notés de 1 à 5. Et les profils 5 étoiles sont très, très nombreux !

Pour les clients, 5euros est une aubaine difficile à surpasser ! Si l’on en croit les très nombreux retours, la qualité peut être réellement présente. Seule contrainte : les missions seront toujours (très) courtes.

C’est d’ailleurs l’autre grande force de 5euros. Certes, la plate-forme se cantonne aux services numériques. Mais ces services sont très nombreux. En fait, dès l’instant où la tâche peut être réalisée avec un ordinateur et une connexion Internet, tu as de fortes chances de trouver ton bonheur. Rédaction de lettres d’amour, de CV, composition de « la musique que vous avez en tête », écriture de blagues, détourage photo… J’ai même trouvé des leçons de yoga par Skype !

La seule entorse à la règle des 5 euros : les options. Selon la nature de la prestation, il est possible de proposer des options supplémentaires, la plus fréquente consistant à livrer le produit demandé en 1 jour. Avec ces options, la prestation peut désormais rapporter quelques dizaines d’euros.

Un salaire à 5 euros

On peut expliquer ces tarifs par une volonté pour les freelances de ne pas rechercher la rentabilité. A mes yeux, l’objectif ici n’est pas tant de gagner de l’argent que de travailler dans des secteurs qui te plaisent. La rédaction de lettres d’amour est d’abord proposée par des fans de littérature.

Mais dans ces conditions, difficile d’envisager de se verser un réel salaire. Malgré le prix très bas, la concurrence est bien présente, et les prestations étant d’abord pensées par ceux qui les proposent, elles ne rencontrent pas toujours ce que les acheteurs viennent chercher. Utilise donc plutôt 5euros pour déterminer ce qui se vend bien et ce qui se vend moins bien.

5euros site de jobbing

Quelques services parmi d’autres qu’on trouve sur 5euros.

Se lancer dans le jobbing : quelques conseils

A ce stade, tu devrais déjà savoir quel site de jobbing t’intéresse. Il en existe d’autres, mais ceux mentionnés ci-dessus ont l’avantage de la stabilité. N’hésite pas à te renseigner : certains sont spécialisés dans une branche d’activité en particulier.

Avant tout, rappelle-toi une règle d’or : n’accepte jamais de mission pour laquelle tu n’es pas sûr d’avoir les compétences. Tu risques de décevoir ton client, ou pire, de te blesser. Au contraire, il vaut mieux que tu te spécialises, en particulier si tu repères une branche dynamique, quitte à ce que tu doives t’y former.

Une fois que tu te seras lancé sur un site de jobbing, il faudra trouver des clients. Pour cela, quelques trucs :

  • Joue avec la saisonnalité des missions. Il est logique que certaines tâches soient plus fréquentes selon les saisons. C’est le cas des déménagements et du jardinage en été, par exemple.
  • Fais en sorte d’être bien classé dans les moteurs de recherche de ces différents sites. Améliore ton compte (photo de qualité, description détaillée des services, fais vérifier ton profil…) jusqu’à ce qu’il soit parmi les premiers affichés dans ta branche.
  • En dehors des jobs de bureau, tu devras te déplacer régulièrement. Si les kilomètres ne te font pas peur, n’hésite pas à proposer tes services loin de chez toi, et à répercuter le carburant sur ta facture.
  • La plupart des plates-formes (c’est le cas pour Youpijob et NeedHelp) ont des services pour les professionnels. Si tu as un salaire complet pour objectif, c’est une opportunité à envisager. En outre, il n’est pas rare que cela influence les moteurs de recherche.

Un dernier point avant de te laisser : si tu comptes te professionnaliser, lance-toi au bon rythme. Commence par trouver ta clientèle et fidélise-la. L’administration sera tolérante si tu ne déclares pas un chiffre d’affaires annuel de quelques centaines d’euros. En revanche, dès lors que ton activité décolle, assure-toi de déclarer ton activité au plus vite.

Pour conclure

Sache-le : il est possible d’arrondir ses fins de mois grâce à un site de jobbing. Certains parviennent à en vivre, que ce soit pour du dépannage informatique, du bricolage ou de la garde d’enfant. Mais ces cas sont assez marginaux, et les différences de rémunération entre les secteurs sont énormes. Dans la tech, certains consultants indépendants demandent entre 600 et 1000 euros par jour de travail. Mais cela ne change rien : la grande majorité des freelances le sont et le restent par choix. Parce que l’indépendance, ça a du bon !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Complément de revenu sur Internet : 31 idées qui paient en 2019 - […] existe plein de sites de jobbing, ces sites où vous proposez vos […]

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

15 Partages
Partagez15
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp