t>

Comment se mettre à son compte ?

Se mettre à son compte : comment choisir son statut ?

Vous êtes sur le point de partir en retraite et travailler pour votre propre compte. Un projet d’entreprenariat vous tient à cœur, mais vous hésitez sur le meilleur statut juridique à adopter pour le faire fonctionner et prospérer ? Voici quelques conseils pour vous aider à effectuer le bon choix.

Adopter le statut EI pour l’indépendance

Vous pourriez être tout seul dans cette quête de l’indépendance professionnelle. Vous pouvez alors vous lancer avec le statut d’entreprise individuelle. Ni le capital social ni la rédaction des statuts ne sont exigés pour sa création. Toutefois, votre responsabilité sera illimitée.

Vous devriez donc soumettre une déclaration d’insaisissabilité de votre patrimoine personnel. En effet, en cas d’endettement, il sera à l’abri de vos créanciers qui chercheront à saisir des gages. Parmi ses avantages est l’absence de la TVA et de l’impôt sur le revenu.

S’exercer en EURL pour créer sa société

Si vous envisagez d’avoir votre propre société, l’EURL est la meilleure forme juridique qui vous convient. C’est une entreprise individuelle qui fonctionne comme un SARL. Vous pouvez apporter soit du capital soit des équipements industriels à votre société.

Toutefois, vous pouvez séparer le patrimoine de votre société de votre patrimoine personnel. Vous avez aussi le choix entre l’impôt sur les sociétés et l’impôt sur le revenu. Le désavantage est que vous, l’associé et gérant de la société êtes sous le régime de travailleur non salarié.

Être seul actionnaire de sa société

Vous pourriez aussi vous déployer en tant que le seul actionnaire de votre entreprise. Vous allez donc vous mettre en compte pour un SASU ou société par action simplifiée unipersonnelle. Pour ce faire, vous devez recourir au service d’un professionnel pour la définition et la rédaction de vos statuts.

Si vous voulez être sous le régime général de la sécurité sociale vous devriez vous déclarer Président de votre société dans vos statuts. Ainsi, vous deviendrez un «assimilé salarié».

Être plusieurs à faire tourner la société

Vous pouvez vous associer à des amis pour monter votre entreprise ou société. Vous devez donc choisir le SAS ou encore société par actions simplifiée comme statut. Pour exercer en SAS, vous avez le devoir d’élire un Président qui sera un «assimilé salarié».

La société anonyme à responsabilité limitée peut avoir un gérant tiers donc qui ne fait pas partie des associés. Le capital social minimal est de 1 euro et ce sont les associés qui le définissent.

 

 

1 Commentaire... et le vôtre?

  1. C’est très bon, j’aime bien.

    Post a Reply

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.