_ap_ufes{"success":true,"siteUrl":"www.abcargent.com","urls":{"Home":"http://www.abcargent.com","Category":"http://www.abcargent.com/category/arnaques/","Archive":"http://www.abcargent.com/2017/07/","Post":"http://www.abcargent.com/economie-collaborative/","Page":"http://www.abcargent.com/","Attachment":"http://www.abcargent.com/gagner-de-largent-internet-non-2017-57-idees-89-sites/airbnb/","Nav_menu_item":"http://www.abcargent.com/7321-e/","Omapi":"http://www.abcargent.com/?omapi=eouvwqsxc4hemmcd","Feedback":"http://www.abcargent.com/?post_type=feedback&p=9073"}}_ap_ufee

CrowdFunding : Peut-on réellement gagner 6 à 12% d’intérêts ?

Aujourd’hui nous allons parler Crowdfunding. On a très souvent entendu parler de ça ces dernières années, mais de quoi s’agit-il au juste? Et pourquoi cela peut vous intéresser?? Je vous laisse avec Patrick du blog Argent et Salaire, qui a fait un travail de dingue pour vous expliquer de manière simple ce que c’est le crowdfunding et vous orienter vers les meilleures opportunités. Les liens vers les plateformes de crowdfunding sont des liens affiliés : vous recevrez un petit bonus d’argent au moment de votre premier prêt, et Patrick recevra une commission si vous vous inscrivez. Personnellement, vu la quantité de travail tant ici que sur son blog, c’est amplement mérité. Patrick c’est à toi! 

Lorsque Nicolas m’a proposé de partager mon expérience CrowdFunding sur son blog, je n’ai pas mis longtemps à accepter car il fait partie de ces blogueurs très investis qui n’hésite pas à partager son expérience avec non seulement beaucoup de passion mais également toujours avec beaucoup de transparence et d’honnêteté. Quand on parle d’argent, il y a toujours une part de rêve en nous qui fait que l’on cherche tous à en gagner un peu plus histoire d’améliorer un peu son quotidien. Il est donc important de ne pas susciter de faux espoirs, d’être honnête dans sa démarche de partage d’information et d’expliquer avec le plus de détail possible les avantages mais aussi les éventuels risques.

Le CrowdFunding c’est quoi ?

On ne va pas refaire l’histoire du CrowdFunding ici. On peut juste le résumer par « Financement par la foule », c’est-à-dire le financement d’une entreprise, d’un projet, par des gens comme vous et moi plutôt que par les traditionnelles banques ou organismes de crédit.

S’il existe 3 principales catégories de CrowdFunding :

  • Le CrowdFunding de type Don ou Contrepartie tels que KickStarter ou KissKissBankBank
  • Le CrowdFunding Equity: (on rentre dans le capital d’une entreprise via l’achat d’actions)
  • Le prêt (Rémunéré ou Solidaire)

On a également des plateformes qui choisissent aussi de se spécialiser dans un domaine bien précis comme par exemple :

  • Immobilier
  • Développement durable
  • Agriculture
  • Cinéma
  • Santé
  • Collectivité
  • Restauration
  • PME ou TPE
  • Mais aussi diversité Régionale (Bretagne, Rhône-Alpes…)

Bref les possibilités sont multiples et c’est pour cela que j’ai pour ma part fait le choix de me spécialiser dans « Le prêt rémunéré » que l’on appel généralement aussi le « CrowdLending ».

La suite de cet article ne sera donc consacrée qu’à ce type de placement (ou presque), qui est sans doute le plus simple à comprendre tout en offrant des rendements élevés. Si d’autres formes de CrowdFunding vous intéresse j’ai publié récemment un annuaire du CrowdFunding qui répertorie un peu plus d’une centaine de plateforme en France. Il y en a vraiment pour tous les goûts !

CrowdLending : Comment en suis-je venu à prêter de l’argent à des entreprises ?

C’est toujours intéressant de comprendre une démarche et c’est la raison pour laquelle je vais vous expliquer pourquoi j’ai commencé à prêter de l’argent à des entreprises.

Aujourd’hui je ne me considère surtout pas comme un expert du CrowdFunding, ni même un expert de la finance même si j’ai à présent acquis une certaine expérience en participant à plus de 130 projets. En fait je me positionne plus comme « Un bon père de famille » qui comme tout le monde gagne un peu d’argent et doit donc faire des choix dans la gestion de son patrimoine avec une vision court, moyen et long terme.

Aujourd’hui quand on va voir son banquier, il n’a que peu de solutions à vous proposer :

  • Un livret A au rendement historiquement bas 0,75%
  • De l’assurance vie dont le taux ne cesse de baisser à 2 ou 2,5%
  • Un PEA ou compte bourse: avec les hauts et les bas que peuvent subir les actions

Il y a aussi bien évidement l’immobilier mais là difficile de placer de l’argent sans avoir un apport relativement conséquent et pour ma part j’ai eu tellement de soucis avec un appartement que j’ai loué que je n’y réinvestirais plus avant quelques années. Le seul investissement immobilier qu’il me reste c’est ma maison principale et ça par contre je le recommande vivement !

Note de Nicolas: je pense au contraire que l’investissement immobilier reste une bonne option, notamment si vous suivez les conseils de Paul disponibles ici et qui vous permettront de gagner de l’argent dès l’achat de votre bien.

Suite à des besoins de financement d’une des sociétés dans laquelle je travaillais, j’ai commencé à m’intéresser au CrowdFunding à titre d’emprunteur mais très rapidement j’en ai vu le potentiel à titre personnel et donc de prêteur de par les taux attractifs proposés (fourchette de 6 à 12% brut). Il m’était donc impossible d’ignorer cette possibilité et c’est la raison pour laquelle j’ai commencé à y investir doucement puis de manière un peu plus conséquente par la suite. C’est cette expérience que je vais donc partager avec vous.

CrowdLending : Quels sont les risques ?

Une fois n’est pas coutume, j’ai eu envie de commencer à vous parler des risques plutôt que des avantages. Pourquoi ?

  • Tout simplement pour être sûr que vous allez lire ce chapitre avant de lire les autres qui seront sans doute plus réjouissant
  • Mais également parce que contrairement à d’autres moyens de gagner de l’argent comme par exemple « Répondre à des sondages » ou « Placer son argent sur un livret A », le CrowdFunding comporte des risques qu’il est important de connaître.

Je résumerais les principaux risques de la manière suivante :

  • Quand vous prêtez de l’argent à une entreprise, il y a toujours un risque de perte partiel voir total de votre investissement si l’entreprise dépose le bilan par exemple
  • Quand vous prêtez de l’argent sur une durée de 12 à 72 mois vous immobilisez votre argent de manière définitive. Ce n’est pas comme une action que vous pouvez vendre à tout moment en cas de besoin.
  • Les performances passées d’une plateforme de CrowdLending ne présagent pas des performances futures. C’est assez basique mais c’est important de l’avoir en tête surtout quand vous prêtez de l’argent sur plusieurs années. Je résume donc cela à « Ce qui est vrai aujourd’hui ne l’est pas forcément dans le temps ». Important donc de s’informer en permanence.
  • Il existe des dizaines de plateformes de CrowdLending. Chaque année des plateformes se lancent, d’autres disparaissent… Donc attention à bien choisir. Peut-être privilégier celles qui ont réussi à lever d’importants fonds pour leur développement ou qui ont des partenaires financiers solides.

Ce ne sont pas les seuls risques mais si vous avez déjà ces 4 risques en tête alors cela vous aidera à savoir si vous souhaitez aller plus loin ou si pour l’instant vous préférer vous en tenir aux placements que vous avez déjà réalisés.

CrowdLending : Comment limiter les risques ?

Maintenant que vous avez bien lu et je l’espère assimilé les risques alors nous allons vous expliquer comment limiter au maximum ces risques et enfin peut être faire vos premiers placements.

Bien choisir sa plateforme

Le premier choix que vous aurez à faire est de choisir la plateforme sur laquelle vous allez prêter. Si à terme je conseille de prêter sur plusieurs plateformes, n’hésitez pas à en tester une pour vous « faire la main ».

Pour éviter les Arnaques la première chose est de s’assurer que la plateforme sur laquelle vous aller prêter est enregistrée sur le site de l’ACPR ou sur le site de L’ORIAS en tant que :

  • Intermédiaire en Financement Participatif – IFP
  • Conseiller en Investissements Participatifs – CIP

Cette simple vérification vous permet de vous assurer que la plateforme n’est pas une arnaque.

Parmi les plateformes actuellement les plus connues on peut citer :

Une fois inscrit vous pourrez à votre tour parrainer d’autres personnes et ainsi gagner quelques primes de parrainage. C’est un bon moyen d’augmenter son taux de rendement global !

Petite spécificité pour les plateformes LENDIX et WeShareBonds : Ce sont les seules actuellement à faire du Co-Investissement sur l’ensembles des projets. J’y vois un gros plus car LENDIX et WeShareBonds investissent eux-mêmes dans tous les projets qu’ils proposent à leur communauté. Ils ont donc les mêmes intérêts que nous petits prêteurs.

Consultez régulièrement le taux de défaut des plateformes

La loi oblige chaque plateforme à publier son taux de défaut (on le trouve en général sur une page appelé « Statistiques »). Vous pourrez ainsi voir le nombre de projets en défaut par rapport aux projets en cours. S’il est tout à fait normal d’avoir des défauts, attention un taux trop important peut nuire au rendement global de votre portefeuille.

Je publie pour ma part chaque mois un baromètre des taux de défaut du CrowdFunding. Ils sont à suivre régulièrement. Attention cette notion de taux de défaut est complexe à interpréter dans le détail. Certains paramètres non visibles peuvent fausser l’interprétation. Il est plus facile par exemple d’avoir un taux de défaut vierge pour une plateforme qui vient de se lancer (ex Les Entreprêteurs lancé en 2016) que quand vous avez plusieurs années d’existence comme (Unilend, Lendix, Lendopolis). Un même chiffre ne voudra donc pas dire la même chose d’une plateforme à l’autre.

Crowdfunding baromètre des taux de défaut

Baromètre des taux de défaut

Ne prêter que l’argent dont vous n’avez pas besoin pour vivre

A ce niveau les recommandations que l’on fait en général pour le CrowdLending sont les mêmes que pour la Bourse. En bourse, on sait que l’on peut tout perdre du jour au lendemain : On n’investit donc jamais de l’argent dont on peut avoir besoin dans un avenir proche.

Autre nuance importante pour le CrowdLending, une fois que vous avez prêté de l’argent par exemple sur une durée de 3 ans, vous ne pourrez pas récupérer votre argent en totalité avant 3 ans. Les remboursements se feront chaque mois (capital + intérêts). C’est donc bien différent de la bourse qui vous permet à n’importe quel moment de vendre tout ou partie de vos actions.

Diversifier vos placements

Quel que soit le type de placement, la diversification fait toujours parti des premières recommandations que tout bon financier vous fera. Ne jamais oublier le dicton « Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ! »

Pour ma part, j’ai diversifié de la manière suivante :

  • Diversifier le type de placement: Pas uniquement du CrowdfLending mais également du Livret A, du PEA, des liquidités, des actions, de l’immobilier, …
  • Au sein du CrowdLending j’ai diversifié de la manière suivante :
    • Prêts sur plusieurs plateformes
    • Sur chaque plateforme : prêts sur plusieurs projets
    • Pour chaque projet : Choisir de prêter à des entreprises de domaines divers et de niveau de risque différent (chaque plateforme propose une notation des projets)

Un des gros avantages du CrowdLending, c’est que l’on peut prêter sans frais en général à partir de 20€. Cette limite très basse permet d’appliquer une diversification maximum.

Exemple si vous avez un capital de 1 000€ à investir :

  • Prêtez 20€ sur 50 projets
  • Plutôt que de prêter 500€ sur 2 projets.

Cette technique de base permet de fortement limiter vos risques :

  • En effet dans le premier cas si un projet se passe mal vous perdrez 20€ mais les intérêts des 49 autres projets vous permettront de quand même gagner de l’argent
  • Alors que dans le second cas si un projet se passe mal vous pouvez perdre 500€ et le second prêt ne suffira pas à couvrir la perte du premier prêt

Réinvestissez capital et intérêts pour Booster votre Rendement

Quand vous investissez dans le CrowdLending, la plateforme dans laquelle vous avez prêté vous versera chaque mois une partie de votre capital et de vos intérêts.

2 possibilités s’offrent donc à vous :

  • Soit vous récupérez cet argent par ce que vous en avez besoin
  • Soit vous réinvestissez sur d’autres projets

La deuxième solution permet de réellement booster votre rendement : Exemple Si vous prêtez sur 48 mois à 7% et que vous ne réinvestissez pas vos remboursements, vous aurez, au bout de 48 mois, touché 14% d’intérêts. Si tous les mois, vous réinvestissez vos remboursements au même taux, vous aurez, au bout de 48 mois, touché 32% d’intérêts brut (hors éventuels défauts)!

Consultez régulièrement les performances des différentes plateformes

Si les plateformes communiquent de manière régulière sur leurs taux de défaut, peux vous donnent une idée du rendement que vous allez réellement obtenir. Pourquoi cela ? Tout simplement parce qu’il faut être conscient que ce taux évolue de manière régulière dans le temps et dépendent d’énormément de paramètres (Type de projet, Niveaux de risque, durée, taux de défaut,)

Pour vous aider je publie régulièrement le baromètre des taux du CrowdFunding de l’ensemble des plateformes sur lesquelles j’investis. Ce baromètre vous permettra d’avoir une idée du taux moyen brut proposé mais vous informera aussi de la durée d’investissement moyen. Le facteur durée est très important aussi car c’est la durée moyenne pendant laquelle vos investissements seront bloqués sans possibilité de revente.

Attention pour rappel les performances passées ne présagent pas des performances futures. Ces performances ne tiennent pas compte des éventuels taux de défaut et sont des valeurs bruts.

Le CrowdLending c’est bien mais y a-t-il d’autres possibilités via le CrowdFunding ?

En début d’article, j’ai évoqué les innombrables possibilités du CrowdFunding en indiquant que pour ma part je m’étais uniquement spécialisé sur le CrowdLending.

Vu que je ne parle que de ce que j’ai expérimenté, j’ai souhaité au sein de cet article vous parler également d’une autre alternative qui porte le nom de CrowdFunding Immobilier.

Pourquoi en parler ? Tout simplement parce que c’est actuellement la forme de CrowdFunding qui me permet d’avoir les plus fort rendements.

En CrowdLending on est sur des fourchettes de 4,5 à 8,5%. Actuellement sur le CrowdFunding Immobilier on est sur une fourchette de 9 à 12%.

Tout ce que nous avons dit sur le CrowdLending jusqu’à présent en terme risques, de nécessité de diversification s’applique de la même manière sur CrowdFunding Immobilier. Il existe cependant une vraie différence qu’il est important de prendre en compte. Sur le CrowdFunding Immobilier on n’investit en général pas sous une forme de Prêt à une entreprise mais on achète des obligations. Quelles différences ? Dans un prêt vous recevez chaque mois le remboursement d’une partie de votre capital et de vos intérêts, alors que pour une obligation vous recevez le remboursement complet (capital et intérêts) qu’à la fin du projet si celui-ci s’est bien passé.

Souvent le ticket d’entrée d’une obligation est de 100€ au lieu des 20€ pour le CrowdLending.

Alors nouveau conseil si vous en avez les moyens: Diversifier une partie de votre portefeuille CrowdFunding en Prêt et en Obligations Immobilières

Parmi les plateformes de CrowdFunding Immobilier les plus connues on peut citer :

  • Wiseed
  • Anaxago
  • Lymo

Pour ma part j’ai une répartition de mon portefeuille avec 75% dans des prêts participatifs et avec 25% dans du CrowdFunding immobilier.

Alors quelles plateformes CrowdFunding choisir ?

Vaste sujet tellement les possibilités sont nombreuses ! Ne surtout pas rentrer dans le piège de ne prêter que sur la plateforme qui vous propose les plus hauts rendements. La qualité d’une plateforme se juge sur de nombreux critères tels que :

  • Le rendement
  • La durée des projets
  • Le taux de défaut
  • La solidité financière de la plateforme (A-t-elle levée des fonds, a-t-elle des actionnaires solides ?)
  • La communauté de prêteurs
  • Les intérêts de la plateforme sont t’ils aussi les vôtres (Co-investissement)
  • La plateforme prête-t-elle à des petites entreprises (plus risqué) ou à de plus grandes entreprises (PME avec notation Banque de France et moins risqué)

Si vous souhaitez faire vos premiers pas sur 1 plateforme, je vous recommande pour l’instant LENDIX (qui vient d’être élu par les prêteurs comme étant la meilleure plateforme). LENDIX ne propose pas forcément les taux les plus élevés (on est quand même autour de 6,5% de moyenne) mais ils prêtent à des PME relativement solides et Co-investissent sur l’ensemble des projets. Petit plus ils ont une appli mobile sympa qui vous permet de suivre vos investissements et réaliser vos prêts depuis votre mobile.

Après si vous souhaitez vous diversifier sur plusieurs plateformes vous pouvez tester :

  • Wiseed: obligations à fort rendement 9 à 12% qui est un des spécialistes de l’immobilier
  • WeShareBonds qui est un peu sur le modèle de Lendix, qui co-investi lui aussi sur de grosse PME et qui à LA BANQUE POSTALE comme actionnaire.
  • Credit.fr qui propose beaucoup de projets et qui a pour l’instant su maintenir son taux de défaut vierge. Ils sont également partenaire HELLO BANK
  • Pretup dont les taux sont très bons (8,4% de moyenne) sur des durées relativement courtes (autour de 24 mois)

D’autres plateformes méritent le détour. J’ai publié dernièrement un Classement des meilleures plateformes de crowdfunding dans lequel j’analyse mon propre portefeuille au travers de nombreux critères tels que Volume des projets, Rendement, Durée, Communauté de prêteurs, taux de défaut,…

CrowdLending : Peut-on réellement gagner 6 à 12% d’intérêts ?

Nous y voilà à la partie la plus intéressante de cet article. Si vous êtes arrivé jusqu’ici c’est peut-être que vous êtes fin prêt pour faire votre premier prêt et essayer vous aussi de gagner de l’argent.

Alors dans l’esprit de ce que fait Nicolas, qui est toujours très transparent et qui publie par exemple régulièrement ce qu’il gagne grâce à son blog je vais vous répondre à cette question par l’exemple de mon propre portefeuille qui représente un exemple concret (mais en aucun cas une vérité reproductible dans le temps).

Capital investi

Diversification oblige, j’ai actuellement investi sur 11 plateformes différentes avec la répartition suivante par plateforme :

Le montant total prêté est de 36 309€. Je conseille pour commencer de prêter 100 à 1 000€ qui permet de faire un certain nombre de prêts de 20€. Ensuite vous pouvez poursuivre en fonction de vos possibilités comme vous le feriez sur un autre type de placement.

Répartition des Montants prêtés par plateforme de crowdfunding

Nombre de projets

Après la diversification des plateformes, la diversification des projets. J’ai pu investir sus plus de 130 projets sur une période de 8 mois. Je continue à réinvestir chaque mois le capital et les intérêts que je perçois sur de nouveaux projets (10 à 20 projets par mois).

Rendement du portefeuille

Régulièrement je mesure, le rendement de mon portefeuille. En voici la courbe qui me permet d’atteindre un rendement global à terme de 16,66%. Mon rendement moyen par projet est actuellement de 7,5%.

Ce qui donne à ce jour un montant de 5 108€ brut déjà perçu ou à percevoir pour un montant total investi de 33 140€

Taux de défaut

Depuis le début j’ai eu l’occasion d’avoir 2 projets en défaut.

  • Le premier sur un montant de 600€ que j’ai donc failli perdre, Aïe ! Pourquoi « Failli », tout simplement parce que la plateforme sur laquelle j’ai prêté ces 600€ a été victime d’une arnaque d’une société qui a réussi à falsifier ses comptes. Au vu de l’ampleur de l’arnaque, la plateforme a fait le choix d’indemniser l’ensemble de ses prêteurs. J’ai donc récupéré mes 600€ !
  • Le second est en cours. Une société semble avoir du mal à rembourser ses échéances. Actuellement la plateforme de CrowdLending a lancé une procédure de recouvrement judiciaire. La potentielle perte sur ce projet me concernant est de 25€.

Grâce à la forte diversification de mon portefeuille CrowdFunding, j’ai jusqu’à présent pu limiter les risques mais c’est un point à surveiller de très près dans le temps car les éventuels défauts peuvent me faire drastiquement baisser mon taux de rendement.

Conclusion : 6 à 12% est t’il atteignable ?

Pour ma part je trouve ce type de placement très intéressant à plusieurs titres :

  • Les rendements sont plus intéressant que ceux offerts par le système bancaire traditionnel en atteignant une fourchette de 6 à 12% brut par projet (sur l’ensemble des 130 projets je suis à 7,5% brut de moyenne)
  • Le prêt aux entreprises comporte des risques mais en diversifiant et en réinvestissant de manière régulière on arrive à minimiser ce risque
  • Le plaisir de contribuer à « L’économie réelle ». Quand vous placez de l’argent sur votre Livret A, vous ne savez pas trop à qui l’argent va servir. Quand on investit sur du CrowdLending, on sait exactement à quelle entreprise on prête. Sur certaines plateformes, on a même des possibilités d’échanger avec le patron de l’entreprise qui emprunte avant de prêter. Bref c’est un placement avec une vocation très humaine qui agit directement sur l’emploi.

Alors peut-on réellement gagner 6 à 12% d’intérêt brut via le CrowdFunding ? Si le CrowdFunding immobilier peut effectivement vous permettre d’atteindre la fourchette haute (9 à 12%) il faut je pense absolument diversifier avec d’autres plateformes dont les rendements sont un peu moins performants mais qui vous aideront aussi à limiter les risques. Un taux moyen de 7 à 8% brut parait tout à fait atteignable (vous pouvez suivre mon propre portefeuille CrowdFunding mois après mois) mais on ne le dira jamais assez : ne jamais oublier que plus un taux de rendement est élevé plus le risque est élevé et que dans le temps vous serez forcément confronté à des défauts de paiement qui auront un impact sur le rendement de votre portefeuille.

Alors conseil suivez ces 3 règles :

  1. Choisissez avec beaucoup d’attention là où les plateformes dans lesquelles vous investissez
  2. Diversifiez !
  3. Informez-vous en permanence sur l’évolution des plateformes dans le temps (Taux de défaut, Levée de fond, partenaires financiers…)

Et vous quel type d’investisseur êtes-vous ? N’hésitez pas à réagir, partager… Dans le CrowdFunding l’intelligence collective est Renne !

Merci à Good360.org pour la jolie illustration d’en-tête de cet article.

3 Commentaires ... et vous?

  1. Salut Nico, salut Patrick !

    Merci pour cet article, une excellente source d’inspiration pour puiser de nouveaux sites de crownfunding. Pour ce qui est du concept, je n’ai pas vraiment appris grand-chose, puisque je pratique beaucoup cet investissement depuis 2 ans sur Lendopolis (et un peu plus longtemps sur Younited, anciennement Prêt d’Union, que m’avait fait découvrir Nico. Mais à plus petite échelle).
    Je ne veux pas spécialement en faire la pub, mais j’en parle juste parce que c’est le seul site que j’utilise : j’y ai investi très exactement 4203€, et j’apprécie vraiment ce système (et le site). L’interface est enfantine, on prête en une poignée de clics, et hop, on encaisse tous les mois ses intérêts. Pour ma part, je ne les retire jamais mais les accumule jusqu’à ce qu’un nouveau projet se présente, dans lequel je réinvestis alors aussi sec, et ainsi de suite.

    Là par exemple, ça faisait pas mal de temps que je n’avais plus prêté (d’une part car les projets se faisaient rares, d’autres part parce que certains qui ne nécessitent que quelques dizaines de milliers d’euros atteignent leurs objectifs en quelques heures à peine, avant que j’aie pu simplement me connecter pour prêter), du coup j’avais accumulé dans les 160€ d’intérêts. Je me suis fié à cette somme pour déterminer le montant de mon prêt suivant, dans lequel j’ai mis 50€ ; peu après, un nouveau projet est apparu, je lui ai à nouveau prêté 50 ; rendu alors à 60€, il y a eu presque coup sur coup 3 projets nouveaux, j’y ai donc mis 20 sur chacun, le minimum obligatoire.

    Ma « philosophie » est la suivante : ne jamais retirer, et toujours réinvestir dès qu’un nouveau projet sort, grâce aux intérêts accumulés sur les remboursements précédents. Au début, je devais régulièrement réalimenter mon compte sur le site, parce que les projets apparaissaient en masse et les intérêts rentraient peu. Maintenant que j’en suis très bientôt à 60 projets financés, et que les projets acceptés par le site sont un peu moins nombreux qu’à mes débuts, j’arrive le plus souvent à appliquer ma politique sans devoir remettre d’argent extérieur au site.

    Alors attention, je ne dis pas que c’est bien ou qu’il faut faire comme moi hein ! J’explique juste mon expérience personnelle sur ce sujet, et en quoi j’y trouve tout à fait mon compte.
    Soit dit en passant, pour le défaut de paiement remboursé par la plate-forme dont parle Patrick, si ça concernait Lendopolis je pense qu’on a tous les deux eu la même frayeur 😉

    Bref, tout ça pour dire que c’est une forme d’investissement et de revenu alternatif que j’affectionne tout particulièrement. C’est une des « armes » importantes de ce qui sera (si je me bouge une bonne fois) ma future indépendance financière, aux côtés de la bourse, des paris sportifs et j’espère, dans un futur proche, de l’immobilier.

    Post a Reply
    • Bonjour Sev,

      Merci pour ton témoignage. Tu as visiblement déjà une bonne expérience qui te permet aujourd’hui d’avoir une bonne vision des avantages et inconvénient du crowdfunding.
      Tu relèves un point important, celui de la pénurie de projet (j’avais écrit un article sur le sujet). En fait ce qui se passe depuis quelques mois c’est que le nombre de prêteurs à plus fortement augmenté que le nombre de projet. Beaucoup de projets sont très vite clôt. C’est une des raisons qui m’a pousser à diversifier sur 11 Plateformes différentes.

      Lendopolis est globalement une bonne plateforme et fait parti des plateformes les plus transparente mais ils ont connu dernièrement beaucoup de taux de défaut. A ton stade d’investissement je pense qu’une diversification de plateforme pourrait être un plus pour toi. Dans une premier temps tu pourrais ajouter Lendix et Wiseed qui sont 2 plateformes solides. Tu y gagnerais en diversité tant en terme de secteur d’investissement (wiseed apporte la partie immobilier) et en terme de philosophie d’investissement (Lendix co-investit sur l’ensemble des projets. Ils ont donc les mêmes intérêts que nous prêteurs).

      L’idée n’est pas forcément d’augmenter ton investissement mais peut être de chaque mois transférer une partie de ton capital et intérêts de Lendopolis vers lendix et Wiseed.
      Pour info le minimum sur Lendix est de 20€ et de 100€ sur Wiseed Immobilier.

      Merci encore à toi pour ton témoignage.

      Post a Reply
      • Merci Sev pour ton témoignage très fourni, et Patrick pour cette super réponse 🙂

        Post a Reply

Vous avez aimé? Vous n'êtes pas d'accord? Laissez vos impressions ci-dessous!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

34 Partages
Partagez31
Tweetez
Partagez
Épinglez
+13